lundi 30 novembre 2020
Actualités Pour ou contre la fermeture de l’école Limayrac ?

[Clash] Pour ou contre la fermeture de l’école Limayrac ?

Marion Lalane de Laubadère et Efa Baraille

POUR

Marion Lalane de Laubadère, Adjointe au maire de Toulouse, en charge de la coordination des affaires scolaires.

 

« En concertation avec l’Education nationale, la municipalité a décidé de fermer cette école en septembre 2016 pour plusieurs raisons. Nous avons constaté que la démographie de ce quartier n’était pas assez dynamique pour accueillir cinq écoles maternelles comme c’est le cas aujourd’hui. L’ancienne mandature a déjà été confrontée au problème. En effet, cela fait maintenant 7 ans qu’aucune ouverture de classes en maternelle n’a eu lieu dans ce secteur, au contraire ce sont des fermetures que l’on a recensé comme à La Terrasse à la rentrée 2014. Il n’est pas raisonnable, tant sur le plan pédagogique comme l’a confirmé l’Education Nationale, que sur la plan patrimonial, de garder une école ouverte avec seulement deux classes. Ainsi, nous avons choisi d’en fermer une dans une logique de rationalisation des équipements. Deux options s’offraient à nous, l’école Dolto (70 élèves) ou celle de Limayrac (42 élèves). La seconde a été choisie objectivement. Avec plus de terrain et de jardins, la maternelle Dolto offre plus de potentiel d’évolution en cas de besoin dans les 10 prochaines années. J’ai invité les parents d’élèves vendredi prochain afin de leur expliquer nos motivations et surtout de discuter de l’après. »

 

CONTRE

Efa Baraille, porte-parole des parents d’élèves de l’école

 

“Nous avons appris le projet de fermeture de l’école il y a 15 jours, et depuis nous tentons de joindre Marion Lalanne de Laubadère sans succès ! A force de relancer les services de la mairie, nous avons fini par obtenir une réunion jeudi 28 mai. Mais pour l’heure, nous ne connaissons pas les motifs réels de la fermeture de cette école. On entend parler d’effectifs insuffisants, mais c’est une fausse excuse. On peut faire dire n’importe quoi aux chiffres, si on modifie la carte scolaire et qu’on rajoute une ou deux rues, le nombre d’enfants va augmenter. Cette école est une perle, pourquoi supprimer quelque chose qui est bien ? Elle est neuve, nous avons investi dans une bibliothèque et même dans des trottinettes. Nous avons une équipe pédagogique très compétente, des petites classes. Tous les parents souhaiteraient mettre leurs enfants dans cette école ! Dans ce quartier dynamique, où vivent beaucoup de jeunes couples, elle crée du lien social. Aujourd’hui, nous avons deux inquiétudes : Où vont aller nos enfants ? Que va devenir ce bâtiment tout neuf ? On voudrait comprendre les vrais raisons qui se cachent derrière cette fermeture. Si c’est pour le vendre à un promoteur immobilier ou y installer des bureaux, on renforcera notre combat. En attendant, on a déjà lancé une pétition en ligne et une page Facebook.”

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport