lundi 27 septembre 2021

Contact

ActualitésChill Ride. La start-up toulousaine invente un gilet rafraîchissant et chauffant pour...

Chill Ride. La start-up toulousaine invente un gilet rafraîchissant et chauffant pour motards

La start-up toulousaine Chill Ride a créé le premier gilet thermorégulé. Ce dernier permet aux motards de se rafraîchir ou de se réchauffer. Pour financer son projet, la start-up toulousaine a lancé une campagne participative qui se termine le 24 juin.

La start-up toulousaine Chill Ride invente un gilet rafraichissant et chauffant. ©ChillRide
La start-up toulousaine Chill Ride invente un gilet rafraichissant et chauffant. ©ChillRide

« L’été, c’est la meilleure saison pour faire de la moto et se balader, mais il fait trop chaud ». C’est le constat fait il y a trois ans par David Stas, fondateur de Chill Ride. De ce paradoxe, l’ingénieur toulousain, passé par l’INSA, en a fait un projet.

Aujourd’hui, six membres constituent l’équipe de la start-up toulousaine. Elle a créé un gilet thermorégulé qui peut-être à la fois chauffant et rafraîchissant. « C’est un gilet sans manche à peine plus épais qu’un tee-shirt classique qui se porte sous le blouson de sécurité.

Il est muni d’une double couche dans laquelle est intégré un circuit hydraulique », explique Arthur Bataille co-fondateur de Chill Ride. Il poursuit : « c‘est également un produit haut de gamme, confortable à porter, qui est produit en France et utilisable en toute saison. ».

« Une première mondiale »

Ce gilet à la double-fonction, qui permet d’allier confort et sécurité toute l’année, est « une première mondiale » assure Arthur Bataille. En plus, il ne nécessite aucun entretien et est complétement autonome. Il suffit de le brancher au boîtier du guidon, où deux boutons servent à régler la température. « Le changement de température est très rapide, il prend quelques minutes », rassure le co-fondateur de Chill Ride.

Un autre boîtier est aussi présent sur la moto au niveau de la fourche. Il s’occupe lui de la partie thermique qui est reliée à la batterie et à l’alternateur de l’engin. Le dispositif s’adapte à tous types de motos de plus de 500cm3.

Le gilet toulousain Chill Ride. ©ChillRide
Le gilet toulousain Chill Ride qui se porte sous le blouson de sécurité. ©ChillRide

Une campagne participative et des tests prévus cet été

Pour voir si leur projet pouvait intéresser, la start-up toulousaine a lancé une campagne participative sur Kickstarter, le 26 mai. L’équipement est déjà mis en prévente au prix de 649€. « Notre objectif, c’est de réaliser une cinquantaine de préventes », souligne Arthur Bataille. Et deux semaines après son lancement, une trentaine de personnes ont contribué au projet. « On est content, si cela continue comme cela, on sera satisfait », ajoute-il. La campagne participative se termine le 24 juin. Par ailleurs, les premiers produits commandés seront livrés en 2022.

En attendant la livraison, Chill Ride a développé des prototypes. Une quinzaine de bêtas testeurs les expérimenteront cet été. Arthur Bataille raconte. « C’est un test grandeur nature pour nous. Même si nous avons déjà réalisé des tests de notre côté et que nous savons que notre dispositif fonctionne. Ces bêtas testeurs vont nous permettre d’avoir des retours plus complets sur notre équipement. Il va être utilisé sur plusieurs types de moto et dans différentes balades ».

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img