Jean-Pierre Bel, Toulouse en tête

Son nom revient régulièrement comme un candidat possible à la mairie de Toulouse. Ancien président du Sénat, Jean-Pierre Bel assure qu’il faut « incarner cette ville » et n’exclut rien.

bel
© DR

Il avait pourtant annoncé dans une tribune qu’il ne briguerait plus aucune fonction élective après son départ de la présidence du Sénat en 2014. « Mon entourage savait qu’il n’y avait qu’une seule chose qui pouvait me faire changer d’avis, la ville qui a toujours été la mienne », précise aujourd’hui celui qui a grandi à Toulouse dans le quartier d’Empalot. Issu d’une famille de résistants communistes, Jean-Pierre Bel s’engage assez jeune dans des comités d’actions lycéens pendant les événements de mai 1968 et dans des comités de solidarité envers le peuple espagnol. « Toulouse bouillonnait à l’époque », rappelle-t-il.

Un temps proche de la LCR, il devient maire de Mijanès (Ariège) en 1983 et s’inscrit au Parti socialiste. « Je n’avais plus envie d’être dans l’incantation mais plutôt de faire des choses concrètes. » Proche de Lionel Jospin, il prendra le secrétariat national aux fédérations puis aux élections au sein du parti. Aujourd’hui, il se demande « où est passé le PS » et espère une clarification de la ligne au prochain congrès alors qu’il s’estime « vraiment déçu par la présidence Macron. Les gens de gauche n’ont pas leur compte. »

Après la mairie de Mijanès, Jean-Pierre Bel est élu conseiller régional, conseiller général, puis sénateur de l’Ariège et enfin maire de Lavelanet. En 2011, le Sénat bascule à gauche. Il en obtient la présidence. « C’était un grand moment pour les socialistes. Mais, après une victoire étriquée, je n’ai rapidement plus eu de majorité », souligne-t-il. Aujourd’hui, à 66 ans, il porte un regard amoureux et presque nostalgique sur Toulouse. Conscient que son nom est évoqué dans la perspective des municipales 2020, il ne souhaite pas « ajouter de la division » et assure que « Toulouse mérite, dans la grande famille de gauche, qu’on dépasse les clivages. Il faut incarner cette ville, dans tous ses aspects. Si un nom peut permettre de créer un consensus… »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.