Jean-Marc Barès-Crescence, un élu normal

Jean-Marc Barès-Crescence

Il est comme l’immense majorité des élus. Ancien adjoint de Pierre Cohen, aujourd’hui membre de l’opposition municipale, Jean-Marc Barès-Crescence fait de la politique ni pour l’argent, ni pour la gloire. C’est notamment pour lutter contre les discriminations sexuelles que Jean-Marc Barès-Crescence s’engage au milieu des années 2000. Convaincu par ailleurs de la nécessité de rompre avec le libéralisme, il choisit le Parti communiste, dont il devient secrétaire de la section Toulouse Sud. Il entre en action sous le mandat de Pierre […]

Article premium

Ceci est un contenu premium.
Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l'info toulousaine autrement… en papier ou en numérique, à vous de choisir.
S'abonner
à partir de 1€ la semaine
Ce contenu est disponible à l'achat. S'il vous plaît utilisez le bouton "Buy Now" ci-dessous pour acheter le contenu.
cet article pour 0.29€
déjà abonné?
Se connecter


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.