vendredi 25 juin 2021

Contact

Politique Bois & Cie mise sur l’habitat modulaire

[Dossier] Bois & Cie mise sur l’habitat modulaire

À la pointe de la lutte contre les problèmes de logement, l’association Bois & Cie a développé un concept d’habitat modulable et démontable. Proposés aux bailleurs sociaux pour compléter leur parc, ces chalets à haute qualité environnementale peuvent aussi permettre aux particuliers d’augmenter la surface de leur logement selon leurs besoins.

© Bois & Cie

Depuis plusieurs années, l’association toulousaine Bois & Cie porte un projet novateur d’habitat démontable en bois de récupération. Avec Toits & Cie, elle entend en effet lutter contre le surpeuplement des logements. « L’idée est de proposer à des organismes ou des collectivités nos chalets modulables pouvant être installés temporairement sur des terrains en attente de construction ou pour compléter un parc social existant », explique Chloé Vienot, directrice de Bois & Cie.

En outre, l’association a aussi développé une offre commerciale à destination des particuliers qui peut ainsi augmenter la surface de leur logement grâce aux chalets Minim-Home et Optim-Home. Ces maisons en bois de 20 et 35m² représentent des solutions à la fois simples d’installation (pas besoin de fondations) et efficaces énergétiquement « Nous travaillons sur une quatrième version des chalets qui rendra encore plus facile leur construction tout en intégrant la réglementation thermique 2020 », ajoute Chloé Vienot. Après avoir monté un prototype chez un particulier dans les Alpes, l’équipe de Bois & Cie vient de livrer sa deuxième Minim-Home à Toulouse. Achetée par la municipalité, la maison alternative accueillera bientôt un jeune couple par le biais du bailleur social l’Union Cépière Robert Monnier. L’association qui combine dans ses activités les problématiques de l’insertion par l’emploi et par le logement est bien décidée à augmenter la cadence dans les années futures. Elle prévoit de porter sa capacité de production à 10 maisons l’année prochaine, et 50 en 2022.

Nicolas Mathé
Pigiste, il a observé l’actualité pour différents titres de la presse écrite locale et nationale pendant presque 10 ans, avant d’intégrer la rédaction du journal en février 2018 pour se consacrer exclusivement à la quête des solutions de demain.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img