[DOSSIER] Carbios, ou comment le plastique devient vraiment recyclable

La société Carbios a mis au point un procédé permettant de rendre le plastique réellement recyclable, et sans avoir recourt à la chimie. Elle met pour cela des enzymes à contribution. Une révolution écologique. – Marie Larpent

Carbios
DR

Plusieurs centaines d’années, c’est la durée de vie estimée d’un sac ou d’une bouteille en plastique dans la nature. La société Carbios a décidé d’abréger la fin de vie des plastiques par un moyen biologique, sans solvant chimique, et à faible température (autour de 60°C). « Le plastique est un polymère qui se présente comme un collier de perles. Chaque perle étant un monomère. L’enzyme agit comme un ciseau et les libère », explique Alain Marty, directeur scientifique de Carbios.

L’entreprise a mis au point deux procédés afin de garantir la biodégradation ou le recyclage des plastiques. Pour les sacs, le plastique agricole et les fibres textiles notamment, qui peuvent être fabriqués en PLA (acide polylactique), Carbios introduit des enzymes dans la matière plastique. « En présence d’eau, ces dernières sont activées et transforment le PLA en monomères, consommés par les micro-organismes présents dans le sol. » En d’autres termes, le PLA pourrait ainsi devenir compostable.

Bientôt 100% de plastique recyclé ?

Les bouteilles d’eau, de lait, de boissons gazeuses ainsi que les textiles en polyester sont, eux, en PET (polyethylene terephthalate). « Selon la même technique, les enzymes vont libérer les monomères. Mais ces derniers seront ensuite purifiés, avant d’être réutilisés pour refabriquer des bouteilles identiques », détaille Alain Marty. Actuellement, les bouteilles plastiques recyclées sont fondues à forte température, et ne sont réintégrées qu’à hauteur de 20% dans la conception de nouvelles bouteilles. Avec le dispositif Carbios, on obtiendrait 100% de plastique recyclé.

L’entreprise travaille en étroite relation avec la structure de transfert de technologie Toulouse White Biotechnology, et s’appuie sur les recherches de différents laboratoires. Prochaine étape : l’industrialisation du procédé. Carbios a déjà signé un accord de consortium avec L’Oréal. Gros consommateur de contenants en plastique, le groupe cosmétique a décidé de s’engager dans le recyclage de ses flacons. Carbios pourrait voir fonctionner sa première usine au cours du second semestre 2021 en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.