Intoxication à l’EHPAD de Lherm : Le parquet ouvre une enquête pour homicides involontaires et blessures involontaires

Suite à l’intoxication supposée d’une vingtaine de personnes âgées à l’EHPAD de Lherm, dimanche 31 mars, le parquet de Toulouse à  ouvert une enquête pour des chefs d’homicides involontaires et blessures involontaires.

©DR

COMMUNIQUÉ DU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE

Vingt quatre résidents de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) «La Chêneraie» à LHERM pourraient avoir été victimes d’une intoxication dans la soirée du 31 mars dernier après le dîner.

Quatre personnes âgées de 95, 93, 92 et 72 ans sont décédées dans la soirée d’hier. Une cinquième victime âgée quant à elle de 93 ans est décédée ce matin. 19 personnes sont sous surveillance médicale depuis hier soir dont 16 en urgence relative sans que le pronostic vital de l’une d’elle ne soit engagé.

Le parquet, avisé dès hier, s’est déplacé au sein de l’établissement et a immédiatement ouvert une enquête des chefs d’homicides involontaires et blessures involontaires qu’il a confiée à la Section des Recherches de la Gendarmerie de TOULOUSE et à la Brigade des Recherches de la Compagnie de Gendarmerie de Muret.

Dans le cadre de cette enquête de flagrance, des prélèvements à visée d’analyse toxicologique et biologique ont été réalisés par les techniciens en investigation criminelle de la Gendarmerie Nationale. Ces investigations se déroulent en étroite coordination avec les services de l’Agence Régionale de Santé et la Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations. L’institut de Médecine légale de TOULOUSE a été immédiatement requis afin d’effectuer tous les examens utiles. L’autopsie des victimes décédées sera pratiquée dans les prochaines heures.

Soutien aux victimes et familles des victimes

France Victime 31 a été mobilisée à la demande du parquet pour porter assistance et soutien aux victimes et à leurs proches en lien étroit avec l’autorité préfectorale qui a sans délai activé la cellule d’urgence médico-psychologique (CUMP).

Les familles peuvent s’adresser au numéro suivant pour tout renseignement: 05 62 23 27 22.

La gravité de cet événement appelle des mesures d’investigations complexes dont les résultats ne peuvent être objectivés à bref délai. Le parquet s’attachera à communiquer de nouveau sur les suites judiciaires en considération de ces premiers éléments.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.