samedi 16 octobre 2021

Contact

Lèche vitrine Le restaurant La Cendrée ouvre une épicerie fine

[Lèche Vitrine] Le restaurant La Cendrée ouvre une épicerie fine

Niché dans une ruelle du quartier Esquirol à Toulouse, le restaurant traditionnel La Cendrée vient de s’offrir un coup de neuf. Plus moderne, plus aéré, plus intimiste, l’établissement rénové ouvre également un nouveau concept d’épicerie fine et repense sa carte.

La Cendrée restaurant
Après neuf mois de travaux de rénovation, le restaurant La Cendrée s’est transformé en un cocon plus intimiste © Céline Franjau

Au 11 rue des Tourneurs à Toulouse, le restaurant La Cendrée offre, depuis 1991, une cuisine traditionnelle aux saveurs du Sud-Ouest. Au sortir de neuf mois de rénovation, une épicerie fine a fait son apparition dans la première salle de l’établissement. « L’idée était de diviser la surface en deux, pour : d’un côté, préserver la partie restauration dans une sorte de petit cocon, et de l’autre, ouvrir notre nouveau concept d’épicerie moderne », développe Sébastien Franjau, propriétaire de La Cendrée.

La Cendrée restaurant
La Cendrée a ouvert une épicerie fine à l’entrée du restaurant © Céline Franjau

Mayonnaise et ketchup français, poivre du Cambodge, whisky aveyronnais, gamme d’apéritif sans sucre et sans alcool de Normandie, sachets de barbe à papa produits en France… Près de la moitié des références proposées dans l’épicerie sont issues de productions biologiques. Certaines ont même intégré la carte du restaurant.

Une cuisine traditionnelle, aux produits locaux

« Les viandes et les poissons sont toujours cuits dans notre grande cheminée en brique toulousaine, préservée à l’arrière de la salle. C’est l’ADN de La Cendrée », poursuit le chef d’établissement. Les plafonds ont été rénovés, le mobilier remplacé, le sol modernisé et… La cuisine ? Inchangée. Ou presque. « Notre chef toulousain Olivier Sioutat cuisine toujours du foie gras, du cassoulet, du magret, de la crème catalane… Mais nous avons profité de la fermeture pour repenser le côté “local” de la carte », explique Sébastien Franjau.

La Cendrée restaurant
Les propriétaires ont repensé la carte avec l’ajout de produits locaux © Céline Franjau

Aujourd’hui, près de 90 % de leurs références sont “made in France”. On y trouve désormais : de la seiche du golf de Gascogne, des tomates du Tarn-et-Garonne, du cola artisanal d’Ariège, de la viande charolaise, du sel de la maison Charteau ou encore, de l’Armagnac arrangé café/vanille du Gers, pour digérer… Avec modération. « Nous avons des retours très positifs de nos clients, notamment habitués, qui apprécient l’ensemble des changements que nous avons opérés », se réjouit le propriétaire.

Ventes à emporter, salon de thé… Nouveaux projets

« Nous avons proposé des plats à emporter durant les périodes de confinement. Et nous avons remarqué qu’il existait une réelle demande des clients. Ils veulent pouvoir consommer rapidement des menus de qualité », explique le directeur de La Cendrée. Alors, l’équipe travaille aujourd’hui sur l’élaboration d’un nouveau concept de tupperwares à réchauffer. Ils devraient prochainement être mis en vente à l’épicerie.

De plus, dans la partie restauration, les propriétaires souhaitent ouvrir un salon de thé. « Nous sommes en train d’élaborer une carte dans laquelle seront intégrées des boissons et des pâtisseries que nous proposons déjà au service », poursuit-il. Il sera donc possible de venir se réchauffer au coin de la cheminée, le matin ou l’après-midi, durant les heures creuses du service.

Informations pratiques : 11 rue des Tourneurs à Toulouse. Réservations au 05.61.25.76.97 ou sur le site Internet.

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img