ARC EN CIEL lutte contre les discriminations LGBT par des interventions en milieu scolaire

L’association toulousaine LGBT, ARC EN CIEL, mène des interventions en milieu scolaire pour sensibiliser les jeunes à la question des discriminations liées à l’orientation sexuelle et au genre.

Textes homophobes milieu scolaire

L’association toulousaine ARC EN CIEL milite contre les discriminations et pour le respect des différences liées à l’identité de genre et à l’orientation sexuelle. L’intervention en milieu scolaire est l’une des pierres angulaires de cette lutte pour la tolérance. « L’homophobie est encore très présente dans notre société. Il est fondamental de s’adresser aux jeunes pour améliorer les choses pour les générations à venir », constate Bernad Joan, coréférent de la commission éducation et formation de l’association.

Plusieurs fois par mois, des militants se rendent dans des établissements scolaires à la rencontre de jeunes, de la troisième au BTS. « Nous commençons chaque séance par un brainstorming afin de sonder la sensibilité et les connaissances des élèves », précise-t-il. Pour aborder des thématiques qui peuvent être délicates pour certains, les intervenants adoptent une méthodologie bienveillante et adaptée. « Nous sommes là pour libérer la parole et favoriser une démarche critique. Pour les interroger sur leurs réflexes et leur construction sociale », explique Bernad Joan avant de lister quelques préjugés constatés sur le terrain. « Certains élèves sont étonnés de découvrir que tous les homos ne sont pas nécessairement efféminés ou que la question du genre n’est pas toujours liée à celle de l’orientation sexuelle. »

En moins de deux heures, les intervenants abordent de nombreux sujets importants comme la prévention des MST, la contraception ou le consentement. «Même si nous ne pouvons pas tout évoquer en une seule séance, nous avons systématiquement de bonnes surprises et des résultats parfois spectaculaires. Il y a régulièrement un élève qui a une révélation sur ses comportements et qui prend conscience de la violence des mots qu’il emploie », conclut Bernad Joan.

www.aectoulouse.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.