Rio Loco 2019 s’engage en faveur des femmes

EN SCÈNE. Cette année, Toulouse met en avant les artistes féminines à l’occasion de la 25e édition du festival Rio Loco. Du 13 au 16 juin 2019, les musiciennes, plasticiennes et poétesses se produiront en bord de Garonne, à la Prairie des filtres.

Crédit : Patrice Nin

«Le temps est venu d’offrir à de très nombreuses femmes artistes toute la programmation d’un festival unique en France. Cette proposition signe notre soutien à cette cause essentielle qu’est l’égalité femmes-hommes dans tous les domaines», déclare Marie Déqué, conseillère municipale déléguée aux musiques. La 25e édition du festival Rio Loco, qui aura lieu du 13 au 16 juin à la Prairie des filtres, se conjuguera donc au féminin. «La plupart des festivals dressent une programmation qui laisse peu de place aux femmes. Nous avons délibérément choisi d’afficher ce rendez-vous rare afin de donner à ces artistes une voix plus forte et plus de visibilité», explique Marie Déqué. Hervé Bordier, directeur artistique du festival, la rejoint sur ce point : «La question de la présence des femmes ou de leur absence s’est posée dans tous les événements culturels à travers le monde. Pour nous, il était essentiel de le faire.»

Ce sont donc des musiciennes, plasticiennes et poétesses qui mèneront la danse sur les bords de la Garonne. Au programme : Lisa Simone, chanteuse de jazz et fille de Nina Simone, Neneh Cherry interprète des tubes “Woman” et “7 Seconds”, Jeanne Added, artiste féminine de l’année et album rock de l’année aux Victoires de la musique 2019, ou encore la chanteuse marocaine Oum, coup de cœur du directeur artistique. Les œuvres de l’artiste Stéphanie Ledoux, créatrice de l’affiche de Rio Loco 2019, seront également exposées à la Prairie des filtres. Les Toulousains pourront admirer «les portraits aux regards saisissant» des femmes qu’elle a rencontré tout au long de ses voyages. En attendant de découvrir les artistes sur les scènes Garonne, Village et Pont Neuf, d’autres événements auront lieu dans la Ville rose. Le groupe Femmouzes T donnera deux concerts le mardi 12 juin à 10h15 et 15h au jardin Raymond VI pour les publics scolaires et centres de loisirs, et le groupe Aguamadera se produira à l’Espace social du Grand Ramier, vendredi 14 juin.

Un festival féministe ?

Hervé Bordier et son équipe souhaitent aussi programmer davantage d’artistes féminines pour les prochaines éditions. «C’est une attention toute particulière. Maintenant, nous devons être attentifs à cela. Je sais que l’équipe a toujours été vigilante sur leur présence», déclare-t-il. Quand on demande au directeur artistique du festival s’il considère que cette édition est féministe, il répond : «C’est un grand débat. Peut-on se considérer comme tel en sachant que c’est une majorité d’hommes qui s’occupent de l’organisation du festival ?» Pour Marie Déqué, cette édition exclusivement féminine de Rio Loco est dans tous les cas «une belle façon de représenter les femmes».

Wendy Le Neillon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.