[DOSSIER] Les cafés librairies pour dévorer un livre, mais pas que…

S’offrir une parenthèse littéraire en buvant un thé ou en grignotant une pâtisserie, c’est l’objectif des cafés librairies. À Toulouse, plusieurs d’entre eux proposent des concepts différents. Pour les fans de mangas, le Mugen Café, rue d’Embarthe, donne accès à sa collection dans un espace aux allures de salon de thé nippon. Quant à la librairie Ombres Blanches, rue des Gestes, elle ouvre sa terrasse aux lecteurs leur permettant de déguster de petites douceurs en feuilletant un ouvrage.

Plus intime et paisible, L’Estaminot, dans un cocon vintage, accueille rue du Pont Saint-Pierre, les clients qui peuvent y manger une tartine salée ou une salade en se plongeant dans un roman déniché sur les étagères sentant bon le vieux livre. Et pour les lecteurs plus engagés, qu’ils poussent la porte de Terra Nova, rue Gambetta, ils trouveront des ouvrages d’écologie, de sciences humaines ou de la littérature étrangère.

Estaminot
© Kevin Figuier


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.