[Escapade] Entre festivals et patrimoine : l’autre visage d’Andorre

ESCAPADE 1
Photo : Alexandra Foissac

Avant la saison de ski, un petit tour en Andorre pour (re)découvrir la capitale andorrane sous un jour nouveau : à l’occasion des festivals du shopping et de la gastronomie, s’éloigner des sentiers battus à la rencontre du patrimoine, des créateurs locaux et des vrais Andorrans de cœur.

 

Nichée entre France et Espagne, au creux des Pyrénées, la principauté d’Andorre, paradis fiscal ou skiable selon les goûts et la saison, est en fait un diamant à multiples facettes. En été, les Pyrénées dans toute leur splendeur préservée, y riment avec balades en forêts, randonnées et VTT, et le Soleil y fait même son Cirque. L’hiver et la neige venus, place aux sports d’hiver sous toutes leurs formes, aux pistes quadricolores et à la blanche poudreuse. Mais dès lors, que faire de ces entre-saisons de montagne qui hésitent entre soleil et dégel, dernières terrasses et premiers frimas ? Les Andorrans, jamais avares d’une idée pour faire la fête et attirer leurs voisins, notamment français et espagnols, ont inventé leurs festivals d’automne et de printemps mettant à l’honneur shopping (l’un des 3 « S » de l’Andorre avec « sun » et « snow ») et gastronomie catalane.

 

Deux festivals pour le prix d’un : Andorra Shopping Festival et Andorra a Taula

Pour la 2e année, l’Andorra Shopping Festival, du 1er au 16 novembre 2014, anime les rues et les boutiques d’Andorre-la-Vieille, des Escaldes, d’Engordany et du Pas de la Case. Au programme, des sessions gratuites de relooking, des performances artistiques, des DJ’s et orchestres dans les rues, des vitrines décorées et bien sûr des promotions et réductions. Le tout jusqu’à minuit, ce qui donne à l’Avinguda Meritxell des (petits) airs de Times Square, ambiance bon enfant et esprit catalan en prime.

En parallèle, ou pour tous ceux qui ne veulent acheter ni matériel high-tech ou sportif ni courir les « outlets », il reste, par chance, la gastronomie catalane à savourer au travers de l’excellente initiative Andorra a Taula. L’idée : fédérer les restaurants locaux et les inciter à proposer un menu spécial à un tarif défiant toute concurrence mettant en valeur les produits du terroir. Pour l’édition 2014, qui se déroule du 1er au 30 novembre, une quarantaine de restaurants ont joué le jeu, du burger branché au gastronomique chic, avec des menus allant de 20 à 30€ qui promettent le meilleur du veau, du bœuf, du cochon, du foie, du riz, des champignons, des fruits ou légumes locaux selon des recettes andorranes revisitées. D’Andorre-la-Vieille à Canillo en passant par La Massana, on se met donc à table deux fois par an (à l’automne et au printemps) pour ce festival locavore qui s’accompagne de rencontres professionnelles des micro-producteurs de vins, les 28 et 29 novembre. On y apprend ainsi que l’Andorre compte trois vignobles, une prouesse à plus de 1100 mètres d’altitude, dont les blancs méritent le détour pour certains.

 

L’autre visage d’Andorre-la-Vieille

L’Andorre, ce sont bien sûr quelques villages typiques, quelques églises romanes perdus dans la montagne et ces hôtels et resorts joliment faits de pierre et de bois au pied des pistes. Mais la capitale, à l’architecture sans charme et à l’âme trop commerciale souvent décriées, porte pourtant bien, si on se donne la peine de s’éloigner de l’artère centrale, son nom. Là, dans le Barri Antic et Cap del Carrer, entre l’ancien parlement et l’église, les ruelles tranquilles et les restaurants authentiques jouxtent quelques boutiques de créateurs de mode et galeries. Là, les bars à tapas réunissent les Andorrans, de souche ou d’adoption, qui viennent partager un verre et quelques potins. Car Andorre, avec ses quelques 80000 habitants, plutôt jeunes et dont moins de la moitié sont Andorrans (la nationalité, et le droit de vote ou de créer une entreprise par exemple, s’obtient par naissance, ou après 25 ans passés sur le territoire ou par mariage) est à la fois un pays où tout le monde se connait et un lieu très multiculturel où se côtoient moniteurs de ski, avocats en droit des affaires, artistes et douaniers sportifs de toutes nationalités. Avec une seule condition pour s’intégrer à long terme : parler catalan et aimer le sport et la montagne. D’ailleurs, rendez-vous très bientôt dans le Journal Toulousain pour l’Andorre version ski !

 

 

Escapade en Andorre : Carnet de route hors saison

 

Loisirs :

Caldéa, le centre aqua-ludique familial et Inuu, le nouveau très beau centre autour de l’eau et du bien-être

 

Hébergement :

Un week-end chic au Andorra Park Hotel, 5 étoiles sur les hauteurs d’Andorre-la-Vieille, avec son parc, sa piscine et spa intérieurs, ses salons et ses chambres aux belles terrasses ensoleillées

 

Restaurants :

Dans le quartier historique : gastronomie andorrane et déco rustique-chic chez Coma, tapas dans un jardin au Papanico, mini-portions dégustations chez Minim’s…

 

Quelques festivals et Evénements :

En juillet et août : Le Cirque du Soleil en Andorre, spectacles gratuits

Au printemps et à l’automne : la gastronomie locale à l’honneur avec Andorra a Taula (1er au 30 novembre 2014)

A l’automne : Andorra Shopping Festival (1er au 16 novembre 2014)

 

 

Plus d’informations sur : http://visitandorra.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.