[Dossier] Ils font la politique sur le web

Cette semaine, la rédaction du Journal Toulousain s’est penchée sur ces acteurs qui agissent dans l’ombre et qui font la politique sur le web. Rencontre avec un troll et un communicant. 

Le troll occasionnel.

troll politique sur le web
DR

Alexandre, 30 ans, suit assidument l’actualité politique sur les réseaux sociaux, les forums de discussion et sur les sites des médias. «C’est une source d’information incontournable pour moi et j’aime suivre les débats qui s’y déroulent», témoigne-t-il. Le jeune homme porte regard attentif sur les trolls, ces personnes qui postent volontairement des messages provocateurs pour créer la polémique. Lui-même s’y adonne parfois, mais il précise ses intentions : «Contrairement aux trolls qui peuvent agir de manière organisée et dans un but idéologique, j’y vois une manière d’exprimer mon ras-le-bol de citoyen lambda, d’aller volontairement à l’encontre de la pensée dominante avec des messages ambigus. Je me restreints, mais j’aime troller les autres trolls. Le risque en cas d’excès est la censure, la limitation de la parole pour tous.»

Le communicant politique.

Yoann Rault-Wita politique sur le web
c/ YWR

Outre sa fonction d’attaché parlementaire de la députée Laurence Arribagé, Yoann Rault-Wita, s’occupe de la communication numérique des Républicains en Haute-Garonne. Selon lui, les outils du Web permettent aux militants et sympathisants d’être informés plus massivement, que ce soit grâce au mail ou aux réseaux sociaux, mais aussi d’interpeller directement les élus ou la fédération locale du parti. Il relaie les actualités, les actions et les prises de parole à la fois toulousaines et nationales. Il assure qu’il filtre peu les réactions à ses posts : les retours négatifs sont pour lui «l’occasion d’expliquer plus en détail» les mesures de ses élus. Il aimerait que ces derniers se forment à la communication en ligne. Selon lui, plus ils maitriseront ces outils plus la démocratie directe pourra se développer.


Dans le même dossier :

Vers une démocratie participative ?

Les solutions pour suivre la politique facilement

Politizr : la co-construction d’un débat politique

Dany Caligula, ce Toulousain qui décrypte les présidentielles sur Youtube

La République est morte, vive la e-République



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.