Une première médicale à la clinique Rive Gauche à Toulouse

bebe-enfant-enfant-en-bas-age

Dès sa première semaine de vie, le petit Adrien né à la clinique Rive Gauche, a été opéré d’une fente labio-maxillaire. Cette intervention en chirurgie néonatale constitue une première médicale étant donné la prise en charge en un seul temps opératoire de la totalité de la malformation. Elle a pu être réalisée grâce à l’interdisciplinarité médico-chirurgicale disponible au sein de la clinique.

Les fentes labiales sont des malformations congénitales pouvant toucher le nez, la lèvre et le palais. Elles concernent un nourrisson pour 800 à 1 000 naissances. Ces malformations ne s’opéraient jusqu’à présent qu’en deux temps, à quelques jours de vie pour la fermeture de la lèvre et la réparation du nez et à plusieurs mois de vie pour la fermeture du palais.

Dans le cas du peit Adrien, le dépistage de la fente a été réalisé précocement en anténatal par l’obstétricien. La prise en charge dès la naissance, à l’issue d’un bilan d’opérabilité et au sein d’un environnement néonatologique adapté, a été rapide. À six jours de vie, le Professeur Galinier, Chirurgien Pédiatre, en collaboration avec le Docteur Smaïl et le Docteur Vitkovitch, anesthésistes pédiatres, a pu réaliser la rhinoplastie, la fermeture de la lèvre et du palais, en un seul temps opératoire.

Un acte unique au coeur d’une pluridisciplinarité

La décision de cette méthode d’intervention a été prise en réunion de concertation pluridisciplinaire par les équipes médicales dans l’intérêt du petit Adrien, après avoir validé toutes les conditions de sécurité et en concertation avec la famille. L’intervention d’une durée de trois heures a été une totale réussite.

L’équipe médicale souhaite, par la mise en œuvre de cette prise en charge innovante, proposer une démarche qui corresponde au mieux aux souhaits de ces familles souvent très affectées dès l’annonce du diagnostic en anténatal. Elle espère également réduire les séquelles fonctionnelles chez ces enfants.

La clinique dispose d’une véritable chaîne médicale pédiatrique, permettant une prise en charge complète de la malformation néonatale et allant jusqu’à la prise en charge des séquelles fonctionnelles phonatoires, otologiques et orthodontiques, assurée par des chirurgiens ORL pédiatriques et maxillofaciaux pédiatriques.

Après l’intervention, le petit Adrien est resté 72h au sein du service de néonatologie, puis en chambre avec sa maman. Il est sorti 15 jours après sa naissance pour rejoindre son cocon familial.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.