Un candidat se retire de la course au rachat de l’aéroport

Casil vente aéroport Toulouse Blagnac suspendue
© DR

Les investisseurs avaient jusqu’au 15 mars dernier pour déposer une offre ferme. Et selon le journal La Tribune, EDF Invest n’aurait pas donné suite à son intérêt pour le rachat des parts de l’aéroport Toulouse-Blagnac mises en vente par la holding chinoise Casil.

Il ne reste donc plus que trois potentiels acheteurs : Eiffage, Vinci et le groupement Ardian/Caisse d’Épargne.

Ce jeudi 21 mars, le ministre de l’économie Bruno le Maire rencontrait les actionnaires locaux. La CCI, Toulouse Métropole, le Conseil départemental et la Région Occitanie détiennent 40% des parts dans l’aéroport et souhaitent obtenir des assurances sur la vente des 49,9% détenus par Casil.

La requête de plusieurs syndicats qui demandent “un séquestre judiciaire des actions litigieuses détenues par Casil Europe” sera, elle, examinée par le tribunal vendredi 22 mars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.