Saint-Sernin: 3 familles remises à la rue

Deux semaines après l’occupation du gymnase Saint-Sernin par de nombreuses familles, la plupart d’entre elles ont pu être relogées ou ré-hébergées grâce à leur action et le large soutien des habitant-e-s à leur égard.

Ainsi la Mairie et la Préfecture, malgré une certaine improvisation, ont réussi à trouver des mises à l’abri plus ou moins stables et décentes à la plupart des familles. Pourtant, la Préfecture a remis depuis mercredi trois familles dont 8 enfants scolarisés à la rue sans aucune solution, cela au prétexte de leurs situations administratives parce que leurs voies de recours seraient supprimées.

Nous regrettons que la Préfecture remette à nouveau des familles à la rue, au détriment de leur santé et de la scolarité des enfants. Des décisions qui semblent loin des objectifs du Plan Logement d’Abord dont Toulouse est pourtant une ville pilote dont le Président Macron avait décidé de faire un symbole.

Par ailleurs avec ces remises à la rue, la Préfecture va à l’encontre des engagements oraux qu’elle a pris vendredi 9 novembre dernier, assurant qu’aucune personne ne serait remise à la rue durant la Trêve Hivernale…

Nous appelons donc la Préfecture à ne pas se dédire et à faire preuve de pragmatisme et d’humanité en remettant à l’abri au plus vite ces familles qui vivent désormais dans la peur et des conditions d’insécurité liée à la rue.

Nous rappelons également que toute personne à droit à un hébergement d’urgence comme le prévoit la Loi (Art L245-2-2 CASF), et ne doutons pas que celle-ci puisse être appliquée à Toulouse et en Haute-Garonne.

DAL 31, FCPE 31, LDH31 – Un Toit Pour Apprendre !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.