Mobilité : les collectivités unies pour mettre en œuvre de nouvelles solutions

A l’invitation de Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, les collectivités de Toulouse Métropole, du Conseil Départemental de la Haute-Garonne, des Communautés d’agglomérations du Muretain et du Sicoval, du SITPRT, ainsi que l’autorité organisatrice des transports urbains Tisséo, se sont réunis le jeudi 14 mars pour évoquer la question des mobilités sur l’aire urbaine toulousaine.

Bouchon circulation voiture retroviseur

 

A l’occasion de ces échanges, il a été partagé la nécessité d’amplifier tous ensemble nos efforts de développement des transports en commun, en impliquant les collectivités intervenant sur une échelle départementale élargie, plus conforme aux flux domicile-travail actuels.

Ils ont déclaré :

« La congestion automobile atteint des proportions insupportables pour nos concitoyens, du fait de l’attractivité croissante de l’agglomération toulousaine, et d’un étalement urbain qui favorise la voiture particulière. En 10 ans, les flux domicile-travail ont augmenté de 70 % vers la Métropole venant des communes situées entre 30 et 80 km.

Les solutions à mettre en place doivent bien entendu s’appuyer, lorsque la possibilité existe, sur l’optimisation des usages des réseaux existants : c’est le cas avec les lignes de métro, de bus et de tramways, la densification des circulations ferroviaires, l’incitation aux mobilités partagées ou encore le développement des mobilités douces.

Mais les réseaux de déplacements, ferroviaires comme routiers, ont atteint leurs limites et la coordination des offres de transports doit être renforcée pour faciliter la vie quotidienne des Haut-Garonnais.

 

Il faut passer la seconde

La Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), en cours de discussion, doit accélérer le calendrier de réalisation des grands projets d’infrastructure (LGV Bordeaux-Toulouse, Aménagements Ferroviaires au Nord de Toulouse,…) et permettre une coordination plus efficace entre les services de transports offerts à la population en zone urbaine, comme périurbaine et rurale.

Nous avons ainsi décidé localement d’accélérer la mise en œuvre de projets opérationnels concrets, dans la suite des études multimodales partenariales, tels que l’articulation autour de lignes TER périurbaines mieux cadencées quand cela est possible, la création de voies réservées aux autocars ou encore le développement d’incitations au covoiturage. Nous réitérons également notre engagement commun au service de projets d’ores et déjà conduits par nos collectivités : le Projet Mobilités de Tisseo avec la troisième ligne de métro, le développement des points d’interconnexion entre transports ferroviaires et urbains, et les différents projets routiers indispensables à notre territoire.

Cette décision se traduit, à très court terme, par le lancement d’un travail technique commun et, à moyen terme, par la mise en place d’une coordination opérationnelle renforcée par l’ensemble des acteurs des mobilités et qui soit en capacité d’associer plus fortement les entreprises, l’Etat et les usagers. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.