Marre des bouchons à Toulouse ? Prenez le RER !

Le samedi 15 décembre 2018, l’association « Rallumons l’étoile » affrète un « train inaugural » entre les gares de Castelnau-d’Estrétefonds et Baziège. C’est l’occasion de démontrer le potentiel de cette ligne, qui doit, à court terme, devenir la première ligne du RER toulousain !

C’est à 8h50 que démarrera, depuis Castelnau-d’Estrétefonds, le premier RER reliant le nord et le sud de l’agglomération toulousaine, direction Baziège avec 8 arrêts intermédiaires. L’arrêt de 17 mn à la gare Matabiau, de 9h14 à 9h31, s’annonce particulièrement festif, animé par la fanfare « La Pêche O Boucan ». A l’arrivée, les 300 participants attendus se rendront en procession à la Halle de Baziège pour des ateliers autour du thème « S’organiser pour gagner notre RER ! ».

« Ce train inaugural, affrété par nos soins, est l’occasion pour chacun de se rendre compte du potentiel de cette ligne qui peut rapidement améliorer la vie de nombreux habitant(e)s et entreprises. Et nous sommes heureux de constater que de plus en plus de citoyen(ne)s, d’entreprises et de communes nous rejoignent », précise M. Benoît Lanusse, coordinateur du projet.

Ainsi, 6 communes (Castelnau-d’Estrétefonds, Villeneuve-les-Bouloc, Bouloc, Lespinasse, Escalquens et Baziège) auront voté leur soutien à l’association par une subvention avant la fin de l’année. De nouvelles communes partenaires les rejoindront début 2019 et plus de 100 citoyen(ne)s et entreprises sont désormais adhérent(e)s de l’association. Le projet suscite un véritable engouement auprès du public. Pour preuve, la vidéo concernant le train inaugural a été vue et partagée plus de 15 000 fois sur les réseaux sociaux.

« Pour éviter l’asphyxie annoncée de la grande agglomération toulousaine, les projets actuels ne sont pas suffisants. Entre le métro et les TER, il manque aujourd’hui un RER en complément. Et nous ne pouvons pas attendre 10 ans de plus. » relève Benoît Lanusse. « Rallumons l’étoile ! » propose donc de faire de Castelnau-Baziège une ligne test pour le RER toulousain, avec, d’ici 3 ans, un cadencement toutes les heures, tous les jours, de 6h à minuit. Techniquement, cette première étape paraît possible en optimisant l’existant et les investissements d’ores et déjà prévus par la SNCF et la Région.

« Le blocage est d’abord mental et institutionnel » constate Benoît Lanusse. « A l’État, la Région, Tisséo, le Département et la SNCF, nous disons : explorons ensemble la faisabilité de la ligne Castelnau-Baziège et débattons-en sereinement d’ici fin 2019. Après de premières discussions encourageantes, nous espérons que ce train inaugural sera l’occasion d’engager un vrai travail partenarial avec ces acteurs clés. »



UN COMMENTAIRE SUR Marre des bouchons à Toulouse ? Prenez le RER !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.