Mal de dos au travail : des solutions existent

Au plan national, le mal de dos représente un coût direct pour les entreprises de plus d’un milliard d’euros. En Midi-Pyrénées, 21% des accidents du travail et des maladies professionnelles sont liés au mal de dos, un taux qui se situe dans la moyenne nationale. Concrètement, cela équivaut à 437 726 journées de travail perdues soit 2 055 emplois à temps plein.

Affiche de la campagne de l’Assurance maladie (détail) – © Hervé Plumet

Prévention des risques et maintien dans l’emploi : 2 priorités fortes des organismes de Sécurité sociale. La Caisse de retraite et de la santé au travail Midi-Pyrénées, la Caisse d’Assurance Maladie de la Haute-Garonne et la Direction Régionale du Service Médical ont organisé le 6 février 2019, une conférence de presse au sein des locaux de l’entreprise Arconic Fastening Systems – Mecaero SNC. L’objectif est de déployer le volet 2 d’une campagne nationale portée par les branches Assurance-Maladie et Assurance-Maladie Risques Professionnels : « Faites du bien à votre entreprise, agissez contre le mal de dos. »

Le bon traitement c’est le mouvement

Isabelle Tartarin, Directrice Santé de la CPAM de la Haute-Garonne : « Notre rôle est d’accompagner les assurés et de sensibiliser les Professionnels de Santé en déployant le volet 1 de la campagne qui a débuté en 2018 et dont le slogan est : « Mal de dos ? : le bon traitement c’est le mouvement. » Cette dernière vise à faire changer nos comportements et à sortir des idées reçues en s’appuyant sur un programme élaboré par des Sociétés savantes qui mettent en exergue l’importance de rester en mouvement et si possible à son poste de travail pour optimiser ses chances de guérison. »

Une campagne qui a porté ses fruits puisqu’à l’issue de son déploiement, 47 % des actifs pensent que le repos est le meilleur remède contre le mal de dos. C’est 26 points de moins qu’avant son lancement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.