La Chambre de métiers ouvre des cahiers de doléances

L’Etat organise le Grand débat national qui porte sur quatre thèmes : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’Etat des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté.
Le sujet de l’entreprise, notamment de proximité, de son rôle dans la société n’étant pas posé, le président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de la Haute-Garonne, Vincent Aguilera, ouvre ses propres cahiers de doléances:

 

Le Grand débat artisanat
Le Grand débat artisanat

 

“Le Président de la République a indiqué qu’il ne doit y avoir, dans cette démarche cruciale pour notre pays « pas de tabou ». Pas de tabou mais pas non plus d’oubliés.
Par conséquent, l’Artisanat ayant des problèmes spécifiques, je lance le grand débat des artisans de la Haute-Garonne. Dès aujourd’hui, au siège de la CMA 31 à Toulouse et à l’antenne du Comminges à Saint-Gaudens, des cahiers de doléances sont ouverts. Nous vous proposons aussi une plateforme numérique où les déposer : https://public.message-business.com/form/44832/651/form.aspx
Le mouvement des Gilets jaunes, aux conséquences dramatiques pour les artisans, a mis en lumière leurs difficultés. Alors qu’ils contribuent à la vie et à l’équilibre des territoires, trop d’artisans sont aujourd’hui en dessous des minima du SMIC. Pour beaucoup, se payer entre 800 et 1 200 euros par mois est un maximum.

Ainsi, le sujet de l’économie et de l’emploi doit s’inscrire dans le grand débat national et s’articuler sur 5 thèmes centrés autour de l’entreprise, notamment de proximité :
L’investissement personnel et financier des chefs d’entreprises, travailleurs non-salariés : est-il reconnu à sa juste valeur face au régime général des salariés ?
La Fiscalité des entreprises : existe-t-il une équité entre les entreprises soumises à l’impôt sur le revenu (plus de 50% des artisans) et celles soumises à l’impôt sur les sociétés
L’Emploi du premier salarié ou d’un salarié supplémentaire : quelles mesures exceptionnelles pour créer un choc de confiance et permettre aux entreprises artisanales sans salarié ou avec un seul salarié de recruter le salarié qui leur manque pour honorer des commandes supplémentaires
Quelle équité de traitement devant les normes et les réglementations entre artisans, grandes surfaces, donneurs d’ordre industriels, grands groupes ? Le coût lié à la mise en œuvre de ces réglementations et normes pèse-t-il proportionnellement plus sur les entreprises artisanales ?
Revaloriser la médecine de proximité en réinterrogeant la pertinence de la Médecine du travail : pour un meilleur suivi tout au long de la vie pourquoi ne pas aller chez son médecin de proximité ?

J’appelle donc tous les artisans de la Haute-Garonne à y participer. Vous avez jusqu’au 15 mars 2019 pour contribuer à ce grand débat national.
L’ensemble des contributions sera officiellement transmis au Gouvernement et à la Commission Nationale du Débat Public (CNDP).”

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.