Après Paris, Toulouse est la ville qui attire le plus de jeunes chercheurs boursiers de l’Union européenne

Toulouse monte sur le podium des regroupements universitaires français recevant le plus de financements du Conseil européen de la recherche (ERC) destinés à des jeunes chercheurs, selon le classement établi par AEF Info.

jeune chercheur

Dans les laboratoires publics, les jeunes chercheurs sont les forces vives des équipes. Ils contribuent à accélérer les innovations de recherche. Selon l’agence de presse AEF Info, c’est à Toulouse et sa région que travaillent le plus de jeunes chercheurs bénéficiant de bourses du Conseil européen de la recherche (ERC), après Paris. Le regroupement Paris-Sciences-et-Lettres arrive en effet premier avec douze jeunes chercheurs boursiers devant Paris Saclay, deuxième avec neuf jeunes chercheurs boursiers. Avec huit lauréats, l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, réunissant les universités, Grandes Écoles et organismes de recherche de l’académie, se situe ainsi au troisième rang français, devant des établissements prestigieux comme Sorbonne Université (sept lauréats) ou l‘Université de Lyon (six lauréats).

De 1,5 à 2 millions d’euros de bourse

Preuve de la dynamique scientifique forte de Toulouse et sa région, ces bourses ERC «Starting» et «Consolidator» obtenues lors de l’appel à participation 2018 du programme cadre Horizon 2020, sont nominatives et décernées pour cinq ans à des scientifiques reconnus dans leur domaine à l’international. Ce financement leur permet de constituer une équipe autour de leur projet novateur de recherche, et d’acheter une partie du matériel. Le budget ainsi obtenu ? À cette bourse comprise entre 1,5 à 2 millions d’euros peuvent s’ajouter quelques montants additionnels pour l’achat d’équipements. Ces lauréats toulousains sont tous de jeunes chercheurs des laboratoires affiliés au CNRS Occitanie Ouest, à l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, à Toulouse INP, à l’Inserm, l’IRD et/ou au CNES. Quatre sont des chercheurs en physique et ingénierie. Quatre en sciences de la vie.

(Source : communiqué de presse)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.