Le collectif Alternatives Territoriales avance des actions concrètes pour le Plan climat air-énergie

Les associations de la campagne Alternatives Territoriales, travaillant sur le Plan Climat Air-Energie Territorial (PCAET) ont rencontré ce vendredi Michel Aujoulat, Vice-Président de Toulouse Métropole, afin d’évaluer et de discuter les 22 Fiches Actions proposées par le collectif d’associations.

Alternatives territoriales avec Michel Aujoulat ©DR

Vendredi 14 juin 2019, au cours d’un entretien de plusieurs heures, les représentants associatifs de Alternatives Territoriales ont débattu avec les élus de la Métropole les propositions citoyennes faites par le collectif d’associations dans le but d’améliorer et de compléter le PCAET. La discussion a montré les limites de l’action des acteurs publics, bridés par des arbitrages budgétaires défavorables à la volonté de transition énergétique et par les obstacles techniques inhérents à la mise en oeuvre d’un projet de transformation ambitieux, malgré un degré de volontarisme.
En prenant le temps de discuter chaque Fiche Action une par une avec les élus de la Métropole, les associations espèrent obtenir par une démarche constructive et un dialogue ouvert des avancées significatives en matière de lutte pour le climat, notamment dans les domaines de la mobilité, du résidentiel, et de la résilience énergétique.
Aussi, les autorités publiques ont soutenu à la fois la méthode rigoureuse de Alternatives Territoriales dans l’élaboration des Fiches, mais aussi la majorité des revendications. En particulier, 12 Fiches ont été acceptées telles que les associations les avaient rédigées. Une Zone à Faible Emission élargie, élément fondamental d’une refondation de la mobilité à Toulouse, sera établie en 2020, bien que le débat sur le bannissement des voitures autour des écoles ne soit pas encore tranché.

En attente de validation

Cependant, les deux Fiches Actions les plus significatives en termes de budget et de baisse d’émission de gaz à effet de serre, à savoir le plan vélo et le plan de rénovation thermique, doivent encore être débattues avec les acteurs concernés et une réponse écrite définitive sera envoyée aux associations d’ici à la fin juillet.
Deux Fiches, concernant l’exemplarité écologique des bâtiments scolaires ainsi que l’accompagnement des entreprises dans leurs plan de mobilité, ont été refusées, la première pour des raisons budgétaires et logistiques, la seconde car Tisséo l’estime trop inefficace par rapport à l’engagement nécessaire.
Enfin, les autres Fiches Actions sont actuellement retravaillées dans des ateliers ou à travers des études et seront l’objet d’une réponse écrite détaillée de la part de la Métropole.

 

Source: (Communiqué de presse Toulouse en Transition)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.