Une action collective contre UBER EATS pour défendre les livreurs à velo

UBER EATS. Les livreurs à vélo lancent la contre-offensive, annonce l’équipe de MySMARTcab, la plateforme spécialisée dans les actions collectives en justice. L’objectif : obtenir la requalification des contrats de travail et obtenir “10 000 € minimum” d’indemnités.

Procédure contre Uber eats
© Franklin Heijnen

Une action collective contre UBER EATS pour défendre les droits des livreurs à vélo va être lancée, ce mardi 23 juillet, par MySMARTcab. Cette plateforme, spécialisée dans les actions collectives est gérée par l’avocat toulousain Me Chritophe Léguevaques. Me Marlène Elamassian du cabinet Jacquet-Duval, spécialiste en droit social est associée à la procédure.

L’objectif de cette démarche est d‘obtenir la requalification de la relation de travail de centaines de livreurs à vélo effectuant des livraisons pour UBER EATS en contrat de travail et de leur offrir une indemnisation à laquelle ils ont légitimement le droit. Selon nos estimations, et sur la base des conditions de travail des coursiers (travail le dimanche, de nuit, durées maximales de travail bafouées), chaque participant à l’action peut prétendre obtenir 10 000 € minimum de réparations.

(Source : communiqué de presse)

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.