Lancée par une Toulousaine, l’application Appidys propose des livres numériques adaptés aux dys

Lancée par une Toulousaine, l’application Appidys propose des livres numériques adaptés au dys.

Appidys_interface_roue
DR

Appidys est une application qui aide les dys à lire. Une fois téléchargée, dans l’idéal sur une tablette, elle devient un véritable livre numérique, avec des pages qui se tournent, des chapitres qui se suivent et des illustrations qui ouvrent les portes de l’imaginaire : « Ce n’est pas un outil à usage scolaire mais un moyen de ressentir du plaisir à la lecture », résume Isabelle Desprez, à l’origine de ce projet.

Journaliste à Toulouse dans l’édition jeunesse, elle n’y trouvait pas d’histoires correspondant à la fois à l’âge et au niveau de lecture de son fils, diagnostiqué dysorthographique sévère : « Je ne pourrai malheureusement pas toujours être là pour lui et je veux qu’il puisse avoir accès à la lecture sans moi. En lui donnant le goût de lire, je l’autonomise un peu plus. » Un accompagnant est souvent nécessaire pour débuter le livre, puis l’application prend le relais, en soulignant les mots ou en les épelant si l’on clique dessus. Taille de texte, interligne, inter-mot, couleur de surbrillance, vitesse de lecture… Autant de paramètres qui s’adaptent aux handicaps.

Lancée il y a deux ans et récompensée par plusieurs prix, Appidys est le fruit de la collaboration d’orthophonistes, d’ergothérapeutes et d’enseignants, tous bénévoles. L’application propose une trentaine de livres numériques illustrés, des adaptations d’ouvrages existants ou des textes originaux, qui comptent déjà plus de 1 600 lecteurs. Dont le fils d’Isabelle Desprez, aujourd’hui adolescent, qui « souhaite travailler dans l’audiovisuel ». Il veut devenir réalisateur de films pour, lui aussi, écrire des histoires », conclut la journaliste.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.