Des loyers stables dans l’agglomération toulousaine

L’Observatoire local des loyers vient de communiquer les derniers chiffres concernant l’agglomération toulousaine. Avec un loyer moyen de 11 euros le mètre carré, les prix restent stables.

P1090171

Sur les 114 communes de l’agglomération toulousaine concernées par l’étude de l’Observatoire local des loyers, le prix moyen au mètre carré en 2017 s’élevait à 11 euros dans le parc privé. « Une valeur qui reste stable par rapport à 2016 et modérée comparé aux autres métropoles de même taille », note l’Agence d’urbanisme et d’aménagement Toulouse aire métropolitaine (auaT), chargée du recueil des données. Et, logiquement, plus l’on s’éloigne du centre-ville toulousain, plus les loyers sont abordables.

Dans le détail, pour des surfaces équivalentes, le mètre carré s’affiche ainsi à 13,7 euros en plein cœur de Toulouse, à 10,6 euros sur des communes comme Blagnac, Ramonville ou L’Union, et à 9 euros à Merville, Fonsorbes ou Montgiscard.

Mais ces chiffres n’étant qu’une moyenne ils ne reflètent pas les grandes disparités, selon les types de logements. À Toulouse même, les petites surfaces, très recherchées, tirent les prix vers le haut : il faut donc compter 14,8 euros du mètre carré pour un T1, quant un T4 se loue en moyenne à 8,8 euros. « Pour réguler ce déséquilibre, nous avons demandé aux promoteurs de stopper la construction de petits appartements et de développer les T4 et plus », explique Franck Biasotto, adjoint au maire de Toulouse en charge du logement.

C’est par cette volonté politique que la municipalité espère maîtriser la stabilité des loyers et non par leur encadrement, la future loi Élan laissant aux communes le libre choix de le pratiquer, ou pas. « Nous n’appliquerons pas cette mesure car nous croyons à la régulation par le marché. Nous construirons plus, ce qui permettra une adaptation de l’offre à la demande », précise l’élu.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.