Une web-série pour mettre en avant les produits haut-garonnais

BIOPIC. Valoriser les produits locaux, balayer les clichés sur le monde rural et montrer une agriculture respectueuse de l’environnement, c’est l’idée de “Ma Haute-Garonne dans l’assiette”. Cette web-série initiée par le Conseil départemental représentera la Haute-Garonne au prochain Salon de l’agriculture.

web série haute garonne
© Mélissa Mariani

 

“Ma Haute-Garonne dans l’assiette”, c’est le nom de la web-série réalisée par le Conseil départemental pour valoriser les produits de qualité haut-garonnais. Le pitch : Le chef Simon Carlier, ancien candidat de l’émission MasterChef et propriétaire du restaurant toulousain Solides doit cuisiner un repas qui représente la Haute-Garonne au Salon de l’agriculture. Problème, il lui manque des ingrédients, il contacte alors Julie Jean, alias @foodie.boulie, une blogueuse culinaire, pour qu’elle trouve les meilleurs produits du département.

Julie va à la rencontre des producteurs d’agneau des Pyrénées, d’ail violet de Cadours, de vin de Fronton ou encore de volailles bio du Lauraguais. Une expérience révélatrice pour la jeune femme. « J’ai compris que consommer local n’est pas si coûteux. On paye le juste prix, celui qui garantit la fraîcheur des produits », note-t-elle. Une fraîcheur qui s’explique par la manière dont les produits présentés dans la web-série sont traités. « Pour faire notre ail, nous n’utilisons pas d’antigerminatif qui l’empêche de germer 15 jours avant sa récolte et qui reste dans le bulbe », précise Sébastien Taupiac, président du syndicat de défense de l’ail violet de Cadours. « On voulait montrer qu’une autre agriculture est possible », souligne de son côté Hélène Delmas, productrice de volailles bio à Falga. La web-série qui compte neuf épisodes marquera son clap de fin le 28 février en plein Salon de l’agriculture. L’occasion pour Julie de ramener au chef Carlier les produits tant attendus.

Infos pratiques : diffusion à partir du 14 février sur haute-garonne.movie  et les réseaux sociaux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.