Rio Loco, Toulouse porte un regard vers le large

CARLOS NUN╠âEZ ┬®Jaizki FONTANEDAFestivités. Le mois de juin commence, et avec lui s’annonce l’incontournable festival Rio Loco. Depuis plus de 20 ans, il met à l’honneur les musiques du monde et cette année, ce sont Les Mondes Celtes qui animeront la prairie des filtres du 15 au 19 juin.

 

« Lors de sa création, Rio Loco a été pensé pour être plus qu’un festival » débute Marie Déqué, conseillère municipale déléguée aux musiques, qui travaille en collaboration avec l’équipe artistique du festival. S’il termine en apothéose avec 4 soirs de concerts en bords de Garonne, articulés pour cette 21e édition autour des Mondes Celtes, Rio Loco est aussi un ensemble de manifestations thématiques se déroulant dans divers espaces toulousains depuis le 6 avril dernier. Ainsi, pendant près de 3 mois, Toulouse tente de rassembler ses habitants autour de concerts, expositions, projections et danses dans un esprit de partage et de convivialité. « Toute la ville participe à la préparation de cette édition à travers notamment les évènements Barrio Loco dans les quartiers populaires et la Valise pédagogique Rio Loco pour les enfants. Cet échange est à l’image de la ville, qui se veut ouverte, généreuse et tournée vers le monde » ajoute Marie Déqué, insistant aussi sur les installations du village culturel assurant un accueil et de nombreuses activités en journée du 15 au 19 juin sur les berges : « C’est un réel lieu de vie dédié aux mondes celtes, un village où il se passe quelque chose de très beau ».

 « C’est un réel lieu de vie dédié aux mondes celtes »

La cohérence de cette multiplicité d’évènements, qui pourraient être perçus comme isolés et non liés, tient à son thème et aux pays dont sont originaires les artistes ou disciplines présentés: Asturies, Bretagne, Cornouailles, Écosse, Galice, Ile de Man, Irlande et Pays de Galles, annonce l’affiche haute en couleurs de cette édition. « L’idée de Rio Loco est d’inviter des pays du monde entier. Les Mondes Celtes, proposés par le directeur du festival Hervé Bordier sont séduisants, parlent au plus grand nombre et montrent un engouement indiscutable. Et en 20 ans, cela n’avait jamais été fait! » précise la conseillère municipale, enthousiaste. Hervé Bordier, directeur du festival et son équipe ont donc axé toute la programmation sur ce thème : avec des connaissances indiscutables du milieu musical, ce sont, pour les 4 soirs de concerts, des artistes reconnus ou en devenir, de tous styles, mais à la qualité certaine que Rio Loco propose autour de 3 scènes. Patrick Molard avec sa discographie ultra-riche, le hip-hop expérimental écossais d’Hector Bizerk et le groupe incontournable irlandais The Chieftains, ouvriront, entre autres, les festivités le mercredi 15 juin. Le lendemain sera éclectique avec le jazz rock sous influence bretonne d’Offshore Quartet, le folk tribal de Kila ou encore le punk celtique de Dropkick Murphys. Le vendredi, prévoit d’être hypnotique avec le groupe pop folk The Magnetic North, l’esprit irlandais de Doolin’ et la cornemuse survitaminée de Carlos Nuñez. Et pour la dernière soirée, il faudra naviguer entre le rock de Miossec, les psychédéliques Super Furry Animals et Olivier Mellano, Brendan Perry & Bagdad Cesson, au croisement des musiques actuelles et de la musique nouvelle. « C’est un rendez-vous d’exception dans un lieu magique de Toulouse, avec une dynamique collective et beaucoup de générosité! » conclut Marie Déqué.

 

Inter celtique

La ville de Toulouse, seule organisatrice de l’évènement, reçoit cette année, et pour la première fois, le soutien financier du Conseil Régional de Bretagne, qui manifeste ainsi son intérêt pour cet ensemble culturel à part entière et en fait un rendez-vous commun.

 

Infos : Rio Loco

Du 15 au 19 juin à la Prairie des Filtres

Pass 1 jour 10€ / Pass 4 jours 30€

rioloco.org

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.