Reggae Sun Ska, un festival pionnier dans l’écoresponsabilité

ROOTS– Proposer des verres consignés, c’est bien. Mais, depuis une dizaine d’années, le festival bordelais travaille à aller encore plus loin. Sensibilisation, recyclage, compostage, don, tous les moyens sont bons pour que le passage de 60 000 festivaliers passe (presque) inaperçu. 

Association Reggae Sun Ska
Association Reggae Sun Ska

Pour sa 20e édition, qui se tiendra du 4 au 6 août, à Bordeaux, le Reggae Sun Ska semble avoir atteint l’âge de la maturité. En témoigne notamment son engagement en matière de respect de l’environnement. « Nous sommes parmi les premiers à avoir proposé les Ecocup et les cendriers de poche dès 2005. Ce que nous avons renforcé par des actions de sensibilisation du public », lance Jérémy Debreu, en charge des partenariats et de la responsabilité sociale du Reggae Sun Ska. Le festival, qui jouait à l’époque le rôle de précurseur, a ensuite été rattrapé par les autres événements et la généralisation des verres consignés. Depuis quelques années, l’équipe a donc décidé de mettre la barre encore plus haute. Car le défi est considérable : en trois jours, 60 000 personnes débarquent sur le campus de l’université Montaigne, pour se déhancher sur les rythmes entêtants du reggae et du dub. Et produisent au passage quelque 60 tonnes de déchets.

Accompagnés par l’association ardéchoise ‘’Les connexions’’, Reggae Sun Ska dispose, depuis 2016, de son propre service de ramassage et de tri des déchets. « 7 salariés et 90 bénévoles sont chargés de sensibiliser, collecter les poubelles et de les retrier. Et cela fonctionne puisqu’on arrive à un taux de recyclage de 60 %. Notre public est plutôt sensible à ces questions », se félicite Jérémy Debreu. Un travail de fourmi qui passe aussi par une chasse aux déchets à la source. L’association a arrêté de distribuer des flyers détaillant le programme des festivités, de quoi éviter l’impression de 30 000 documents papier. Des barquettes compostables sont proposées sur les stands de nourriture, et les une tonne à une tonne et demie de déchets alimentaires générées par les restaurateurs ou les services de traiteur seront, quant à eux, compostés par l’association ‘’Les détritivores’’. Ils viendront fertiliser les jardins partagés des Bordelais.

Nouveauté cette année, les festivaliers pourront même recycler… leur tente. Une sur quatre est abandonnée sur place, après les réjouissances. Pour éviter qu’elles ne terminent à la poubelle, Reggae Sun Ska a noué un partenariat avec l’association Action froid, qui vient en aide aux personnes sans domicile fixe. « Les festivaliers pourront déposer celles qu’ils ne souhaitent pas reprendre sur le stand de l’association. Elles seront ensuite distribuées à des sans-abris », conclut Jérémy Debreu.

Infos pratiques

www.reggaesunska.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.