Pas de break pour le hip-hop

©JosephGodian
©JosephGodian

 

DANSE. Depuis 16 ans, la ville de Toulouse accueille le Trophée Master. Cette compétition organisée par le Centre d’Art chorégraphique des danses urbaines attire les meilleurs danseurs hip-hop de la planète. Ces artistes s’affronteront lors de battles enragées, ce samedi à la Halle aux Grains.

Par Sarah Thuault-Ney

Initié pour la première fois en 1999 par Abdul Djouri, pionnier dans le développement de la culture hip-hop de la ville, le Trophée Master est aujourd’hui devenue une compétition prestigieuse. L’occasion de remettre sur le devant de la scène, un univers musical qui était très présent à Toulouse dans les années 1980. Si cet évènement existe, c’est grâce à la mise en place d’un Centre d’Art chorégraphique des danses urbaines. Cette structure organise tout au long de l’année des ateliers avec les jeunes Toulousains. Le C.A.C.D.U détient aussi le Master Studio, lieu de partage et de documentation sur le hip-hop.

Toujours dans cette logique de faire connaitre la discipline, l’équipe d’Abdul Djouri a donc décidé de lancer une compétition internationale, le Trophée Master. Déjà plus de 30 pays différents se sont affrontés sur la scène toulousaine, et cela devant plus de 30 000 spectateurs. Le Hip-Hop reste peu médiatisé en France, cette soirée est donc l’occasion de mettre sous le feu des projecteurs des artistes de talent, qu’ils soient danseurs, chanteurs, rappeurs ou graffeurs.

Trois heures de show

Après plusieurs mois de sélections intenses, les organisateurs de l’évènement, ont sélectionné huit “crew” (équipes, ndlr), soit une cinquantaine de danseurs. Sur scène, des troupes s’affronteront comme les Brésiliens du Mega Break, les Tunisiens d’Urban Bboys, et d’autres comme les Français de la troupe Arabic Flavour.

Durant près de trois heures, les participants vont s’affronter lors de ce que l’on appelle des “battles”. Le principe est simple : deux équipes sont invitées à monter sur scène. Chacune à leur tour, elles doivent enchaîner les pas de danse, sous les yeux attentifs du jury, composé de trois danseurs internationaux, un Français, un Allemand et un Japonais. Le crew qui a proposé la meilleure chorégraphie, avec une bonne technique, remporte la battle.

La soirée commencera par les quarts de finale. Elle sera animée par l’ancien présentateur de l’émission “Hip-Hop” diffusée sur TF1 en 1984, Sydney Co. Entre les différentes finales, les organisateurs ont invité de jeunes danseurs, les BGirl Kidz et le duo Kidmario et Kidmartin pour assurer le show. Avant la finale, un invité de marque prendra le micro, il s’agit du beatboxer toulousain Wawad qui accompagne les rappeurs Big Flo et Oli. Autre nouveauté de cette année, dans cette affiche majoritairement masculine, deux troupes de danseuses feront une démonstration. Une soirée qui promet d’être détonante dans ce haut lieu toulousain de la musique classique.


Un week-end 100% Hip-hop

Dès vendredi soir, les organisateurs du Trophée Master attendent le public, à partir de 18h, à la boutique Gibert Musique, rue du Taur, pour une démonstration de danse en compagnie de la troupe sud-coréenne Artistreet. Et pour ceux qui n’en n’ont pas eu assez, samedi 24 septembre, après la remise du Trophée Master, la soirée se poursuivra au bar le Connexion Live, à partir de 23h, en compagnie du Dj toulousain Mayday.

Infos pratiques :

Billet en vente dans tous les points de vente habituels.

Tarifs : Gratuit pour les moins de 6 ans.

12€ pour les moins de 14 ans.

22€ en prévente.

25€ sur place

www.trophee-masters.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.