Marc Toesca, le visage du Top 50

Marc Toesca

Eighties. Le célèbre Top 50, classement des meilleures ventes de disques des années 80 sur Canal +, revient pour une tournée exceptionnelle dans toute la France à partir du 25 février. Rencontre avec celui qui l’a présenté de 1984 à 1991, Marc Toesca.

Il est, pour certains, le « grand frère de toute une génération ». « Culte », Marc Toesca ne s’attendait pas à le devenir, et pourtant… Journaliste et animateur du Top 50 de 1984 à 1991, il est clairement l’image de ce classement des meilleures ventes de vinyles présenté chaque semaine sur Canal +. « La création de cette chaine a été une révolution. Personne ne pensait que les gens paieraient pour avoir accès à la télévision! Le Top 50, diffusé dès le premier jour, a lui, changé le show-business en profondeur », explique Marc Toesca. Véritable reflet de la pop culture des années 80, le classement met en avant les tubes de l’époque et pour la première fois, les clips, bien loin de ceux que l’on connait aujourd’hui. « Le Top 50 a fait exister le clip. Cela a beaucoup aidé les artistes à travailler sur leur image, pour ne pas perdre la gueule ! » s’amuse le présentateur. Cette association musique-image emblématique est bien sûr présente dans le spectacle “Top 50, partez en live”, qui fait revivre les tubes du classement en live, et leurs clips sur écran géant. « L’équipe qui a mis en scène ce show fait partie de cette génération qui a grandi avec l’image et le Top 50, c’était donc indissociable », précise Marc Toesca.

 « C’est une des dernières périodes où la musique est festive »

Cette équipe est venue le chercher avec un concept déjà prêt : revenir sur ce que l’on retient de ces années. « Concrètement, avec cette tournée, il s’agit de présenter les styles musicaux de l’époque. Des courants musicaux variés, plus ou moins courts, qui se sont entrechoqués. Et je crois qu’on y arrive! » s’extasie-t-il, citant un à un des groupes phares tels que les Négresses Vertes, Zouk Machine ou Partenaire Particulier. « Il y avait aussi les filles du Top 50, omniprésentes! » ajoute-t-il avec un sourire. Tout ce beau monde se retrouvera donc sur scène, en live, animant des tableaux autour des grands thèmes musicaux de l’époque, à partir du 25 février. Chaque soirée s’ouvrira avec la chanson N°1 de la ville dans laquelle elle a lieu. Ainsi, c’est “3 nuits par semaine” d’Indochine qui donnera le coup d’envoi de cette grande tournée “Top 50, partez en live” à Rouen. Un karaoké géant permettra au public de monter sur scène et vivre, l’espace d’un instant, comme une star du Top 50. « C’est un vrai bonheur, un projet émouvant, quelque chose de tendre. Je me suis rendu compte à quel point l’émission a marqué les gens », souligne l’ancien présentateur, pourtant loin d’être nostalgique. S’il s’est amusé de cette expérience à ses débuts, il confie : « à la fin, c’était long. J’ai toujours fait beaucoup de choses en même temps et je voulais passer à autre chose. » Marc Toesca a certes, poursuivi sa route après le Top 50, mais une chose est sûre, la musique des eighties n’a pas été oubliée. Pour lui, c’est peut-être parce que « c’est une des dernières périodes où la musique est festive, dansante. Il n’y avait pas de fragmentation entre ce qu’on entendait la journée à la radio et le soir en boite de nuit.Par contre, s’il manque une chose aujourd’hui, c’est bien le slow! » termine-t-il.

 

Le + : Passionné de musique

Marc Toesca avoue être arrivé « par hasard » dans le milieu journalistique en débutant sur une radio pirate basée à la frontière italienne. Depuis septembre 2014, il présente “Top des Tubes” sur France Bleu. Un rendez-vous consacré au Top 50 qu’il a popularisé dans les années 80, mais aussi à tous les charts, hit-parades ou palmarès qui ont fait les beaux jours des programmes des radios du monde entier.

 

Infos : « Top 50, partez en live »

Au Zénith de Toulouse le 20 mars 2016

À partir de 36 euros

www.decibelsprod.com/artistes/top-50-le-spectacle/

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.