“Mad in Finland” met de la folie à la Grainerie

Elles sont sept femmes, circassiennes et finlandaises. Les artistes de “Mad in Finland”, spectacle présenté à La Grainerie durant la période des fêtes, nous livrent un portrait givré à souhait de leur pays, plein d’humour et d’énergie.

Grainerie cirque Mad in Finland
© Kai Hansen

Avec le marché de Noël ou les illuminations du centre-ville, le spectacle de La Grainerie est une tradition de plus en plus attendue durant la période des fêtes. Quoi de mieux que la chaleur d’un chapiteau et la magie du cirque contemporain pour se mettre dans l’ambiance. D’autant que, cette année, la structure culturelle a déniché des artistes venues directement du pays du Père Noël. Elles sont sept femmes, finlandaises, réunies pour le spectacle “Mad In Finland”. « Nous nous sommes connues dans les écoles de cirque en Finlande mais nous étions toutes parties à l’étranger pour nos études. Nous nous sommes retrouvées à l’occasion d’un festival organisé en Bretagne par la compagnie Galapiat, que j’ai créé il y a dix ans avec d’autres artistes », raconte Elice Abonce Muhonen, circassienne à l’origine de ce regroupement presque familial.

Les sept camarades prennent alors le temps d’expérimenter de nouvelles choses, juste pour le plaisir des retrouvailles, et aboutissent presque par hasard à un spectacle qui tourne désormais depuis cinq ans. Le thème était bien évidemment trouvé d’avance. « Quand on quitte un pays, on en devient en quelque sorte le représentant à l’étranger. C’est ce qui nous lie toutes. Nous avons donc voulu parler de la Finlande, mais de notre point de vue, en jouant sur les clichés », souffle Elice Abonce Muhonen.

Au-delà des lacs, des moustiques et des rennes, “Mad in Finland” évoque les contrastes d’un pays composé à 75 % de forêts et où, au Nord, la nuit dure d’octobre à mars. Un pays nommé par l’ONU comme meilleur pays à vivre, le premier en Europe à avoir accordé le droit de vote aux femmes mais où le nombre de suicides par rapport à la population est un des plus élevés au monde. « La rudesse du climat explique la nostalgie et la timidité de notre peuple. C’est ce que nous avons voulu retranscrire mais avec légèreté », précise l’artiste.

« Les gens nous prennent souvent pour des folles »

Directement inspiré de l’univers de l’ouvrage ‘’Les Sept frères’’, d’Aleksis Kivi, considéré comme le roman fondateur de la littérature finlandaise, le spectacle est conçu comme un enchaînement de tableaux. Il y est question de la neige et du ski, de la génération Nokia, de l’amour des Finlandais pour les championnats en tous genres, des bals d’été mais aussi d’un épisode national traumatique : la perte du Karjala, territoire cédé à la Russie, causant l’exil de 400 000 personnes. Avant de se finir, comme il se doit, dans un sauna.

Bref, un portrait déjanté, dessiné par des artistes expertes des différentes disciplines du cirque contemporain : trapèze ballant, main à main, rola bola, mais aussi batterie et chant. Une satire également, car la dimension politique n’est jamais loin : « L’identité d’un pays ne doit pas être volée par l’extrême droite, qui monte en Finlande », lance Elice Abonce Muhonen, avant d’expliquer l’origine du jeu de mots contenu dans le titre du spectacle ‘’Mad in Finland’’ : « Les gens nous prennent souvent pour des folles. Je l’entends comme un compliment. »

 

Un village finlandais

Avant chaque spectacle, une explication est fournie pour dépeindre la Finlande. Et pendant toute la durée du séjour à Toulouse de ces filles du Nord virevoltantes, bar, restauration et même parfois concerts attendent le public avant et après la représentation, à l’intérieur du chapiteau.

Infos pratiques

Jusqu’au 30 décembre, La Grainerie, www.la-grainerie.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.