Littérature : «j’ai voulu insuffler de l’énergie aux gens»

cultureEmotions. Surnommée La Sande, cette toulousaine arrivée dans la ville rose il y a douze ans a toujours aimé l’écriture et la fiction, avant de passer de l’autre côté de la barrière, en publiant son premier ouvrage.

 Par Simon Pialat

 Elle n’y croyait plus vraiment, et pourtant son premier ouvrage connaît un beau succès. Paru aux éditions Empreinte en juin 2015, Un corps étranger est désormais disponible dans les librairies toulousaines, les hypermarchés, les points presse, à la Fnac ou encore sur Amazon. En juillet 2015, le roman s’est également vu décerner le prix spécial du jury au salon du livre de Mirepoix. «Une belle revanche», témoigne son auteure La Sande, dont le bébé a essuyé le refus de 17 maisons d’édition et qui a fait ses premières armes dans l’autoédition. C’est en 2013 qu’elle s’est lancée plus sérieusement dans l’écriture «durant un trou de quatre mois entre deux boulots». Délai qu’elle s’est imposée pour parfaire l’heureux venu, période de calme indispensable à sa nouvelle activité d’écrivain. «Cependant, le temps d’écriture pouvait être aussi précédé de moments forts, comme la marche.» Une énergie ressentie par le lecteur au cours des quelques 200 pages, avec une rythmique construite autour de bonnes doses d’humour et d’une amitié touchante entre deux femmes que tout oppose.

Cette histoire, c’est celle d’une et de plusieurs rencontres dans lesquelles chacun peut se reconnaître. «Ce qui était important, c’était de ne pas tricher, de traiter des gens avec leurs forces et leurs faiblesses», explique la principale intéressée. Jouant sur la sincérité et l’authenticité, elle donne ainsi à ses personnages une approche plus humaine. Voilà certainement l’une des raisons pour laquelle l’ouvrage attire un lectorat varié. «Et c’est justement ça qui m’a fait plaisir et qui m’a étonnée. Cela touche tous les âges, des 15-20 ans aux 45-50 ans. Globalement, j’ai eu l’impression que c’est un texte que les gens ont pris plaisir à lire.» Certains passages émeuvent, d’autres prêtent à sourire ou arrivent comme une gifle, conformément au style d’écriture très direct qui semble convenir au public. A l’origine tiré à 500 exemplaires, Un corps étranger a finalement été réimprimé à 2500 titres.

« Je ne dénonce pas les gens, mais les faits »

Il faut dire que La Sande y dévoile son amour pour la ville rose, dans laquelle les personnages et les décors de son livre prennent racine. Les toulousains d’origine reconnaîtront forcément les lieux explorés, des Ponts Jumeaux à Saint Pierre, avec quelques clichés pourtant réalistes touchant l’adolescence. «Je crois surtout que mon livre a cette vocation d’insuffler de l’énergie aux gens. C’est le fait de dire aux autres que l’on connaît tous des moments difficiles mais que ça finit toujours par s’arranger, et qu’il faut y croire. Moi j’y crois.» Au fil de la lecture, le titre du livre prend tout son sens, tant dans les événements que dans les ressentis. L’auteure se permet même quelques leçons de morale qui donnent de la profondeur à l’histoire, parfois dans «un style un peu trash. Ce que je dénonce, ce ne sont pas les gens, mais les faits.» Un corps étranger, c’est donc aussi l’histoire de deux femmes rongées par le silence et l’intériorisation des traumatismes. «Ce qui détruit Cam, l’un de mes personnages principaux, c’est justement le fait de ne pas avoir été soutenue.» Mais d’un naturel optimiste, tout finit par s’arranger avec cette toulousaine qui envisage déjà la publication d’un second roman. L’écriture ne débutera pas avant 2016 et lui demandera certainement plus de temps. «Ce ne sera pas une suite mais il y aura toujours la même rythmique. J’aime les histoires qui se terminent bien.» “Spoiler” ?

 

Résumé du livre

Sue et sa fille Rose emménagent dans un logement social à Toulouse. Leur chemin croise celui de Cam, une voisine à la personnalité hors du commun. Très vite, les fantômes du passé et les blessures du présent rapprochent les deux femmes que tout oppose.

Un avocat séduisant, une photographe généreuse, une adolescente en quête d’amour, des jumeaux qui s’égarent, une boulangère passionnée, des parents désemparés, un médecin amoureux, un kiné qui ne l’est pas moins, deux amies qui bravent ensemble leur tempête, la vie est là, bouillonnante, fraternelle et gorgée d’espoir.

 

Infos complémentaires

http://www.empreinteditions.fr

Prix : 9,90 €

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.