Houria Lafrance, enseignante artiste

Houria Lafrance est connue pour être la professeure qui porte les maths sur les planches. En parallèle de son poste d’enseignante au collège Jacques Prévert de Saint-Orens, elle coordonne aujourd’hui Les Maths en Scène. Une association avec laquelle elle continue de lutter pour faire rayonner l’art des mathématiques. – Hugo Bernabeu

Houria Lafrance
®Franck Alix

Évidence

Dès son plus jeune âge, Houria Lafrance rêve d’occuper la scène : « Je lisais aussi des ouvrages, comme ceux de Ionesco, qui en un sens abordent les maths. » C’est de là que lui vient l’idée, en 2009, de mêler théâtre et mathématiques en classe. « Les élèves devaient imaginer une scène incluant un problème de maths et le résoudre tout en jouant un rôle », explique-t-elle. Une initiative réussie qu’elle n’hésite pas à rééditer.

Partage

Au fil de rencontres, elle crée en octobre 2016, l’association Les Maths en Scène : « L’objectif est vraiment de valoriser les mathématiques et de les rendre accessibles à tous. » Peu de temps après, elle lance le festival “Les maths dans tous leurs états”. Un rendez-vous annuel qui rassemble petits et grands autour d’ateliers de vulgarisation scientifique et de performances.

Lumière

Du 8 au 13 octobre, Les Maths en Scène animera l’évènement “En piste pour les maths” dans le quartier de Bagatelle. « J’ai grandi dans un quartier sensible de Lille et travaillé dans un établissement toulousain en Réseau d’éducation prioritaire. Contrairement à ce que l’on croit, ces jeunes ont soif de connaissances », assure l’enseignante de 47 ans qui souhaite créer une opportunité d’amener « un regard nouveau sur ces quartiers ».

Hyperactive

Films d’animation, cours de théâtre, expositions artistiques… Houria Lafrance a multiplié les projets pour transmettre son amour des nombres. Et cette pile électrique ne compte pas s’arrêter : « Des idées, j’en ai toujours eu et j’en aurais toujours. » Les vidéos d’Issaba, un professeur-rappeur parisien, lui ont tapé dans l’œil. « C’est quelqu’un que je veux absolument voir au prochain festival », annonce-t-elle.

Humilité

Houria Lafrance va recevoir la médaille de chevalier de l’ordre national du Mérite. « Je l’ai appris sur Twitter, un jour où j’avais 40 de fièvre », s’amuse l’extravagante enseignante. Une distinction dont elle est assurément fière, mais qu’elle voit avant tout comme « une récompense collective pour le travail acharné de l’association ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.