Disquaire Day : le vinyle tourne encore

Pour la huitième année consécutive, les disquaires indépendants toulousains s’associent au Disquaire Day, une journée internationale dédiée à l’immortelle galette noire. Avec près de 200 albums spécialement proposés en édition limitée, des animations dans toute la ville, et une soirée au Metronum, le 21 avril est une date incontournable pour les chineurs de 33 tours. – Nicolas Belaubre

disquaire
© Franck Alix

Le diamant vient se poser délicatement sur le sillon avec un craquement caractéristique qui fera systématiquement se dresser l’oreille des plus purs mélomanes. Un souffle à peine perceptible et légèrement enroué se dégage des enceintes puis la musique démarre, chaleureuse et précise. Depuis une dizaine d’années, le vinyle fait son retour dans les bacs au point de réapparaître dans les rayons des supermarchés, mettant en péril ceux-là mêmes qui l’ont toujours défendu : les disquaires indépendants. C’est donc pour promouvoir leur profession que ces pourvoyeurs de perles musicales participent le samedi 21 avril au Disquaire Day, une journée internationale autour de ces petites boutiques tenues par des passionnés. « Le Disquaire Day, c’est la fête du disque avec des sorties ponctuelles d’inédits ou de rééditions, en tirage limité et réservés aux disquaires indépendants. C’est un gros coup de projecteur sur notre boulot avec la possibilité d’organiser des événements toute la semaine. Cela draine une clientèle qui ne vient pas d’habitude et qui redécouvre les disquaires », se félicite Cédric Barbe, gérant de la boutique Le Laboratoire.

« L’événement draine une clientèle qui ne vient pas d’habitude et qui redécouvre les disquaires »

Depuis 2011, c’est le Calif, une association de labels indépendants, qui coordonne le Disquaire Day au niveau national en proposant notamment un catalogue de 200 références exclusives. La promesse de quelques exemplaires d’enregistrements live et inédits de David Bowie ou Neil Young laisse présager un engouement frénétique qui se vérifie chaque année. « Il y a un côté chasse aux œufs. Les gens sont portés par l’envie et la collectionnite aiguë. C’estdix fois Noël ! Il y en a même qui ne viennent que ce jour-là. En sortant, ils nous donnent rendez-vous l’année prochaine », s’amuse Cédric Barbe. « J’ai vu des clients galoper de boutique en boutique. Ils entrent à peine pour demander si l’on a ce qu’ils cherchent avant de repartir aussi rapidement », confirme Grégoire Rameaux, gérant de Vicious Circle. À Toulouse, en marge de cette course au trésor, les propositions se multiplient. Showcases, quiz musicaux et DJ sets ultra pointus donnent le la d’une semaine qui se clôture samedi, avec un concert événement au Metronum. Pour cette carte blanche offerte aux dix disquaires indépendants toulousains, le groupe Forever Pavot et Fred Pallem avec son big band Le sacre du Printemps rendront hommage au génial compositeur François de Roubaix.

Si, après 70 ans d’existence le disque vinyle convainc encore, c’est qu’il est plus qu’un simple support musical. C’est un objet indémodable avec lequel on entretient un rapport particulier. « À chaque fois qu’on écoute un vinyle, on regarde la pochette. Les amateurs connaissent très bien leurs disques. Qui joue, qui produit, quel est le label… On peut même trouver des clients qui les achètent uniquement pour le graphisme de la pochette », constate Patrick Derrien, responsable chez Made In. Une belle occasion de renouer avec le plaisir de s’abandonner à la rêverie, une grande pochette cartonnée entre les mains.

Le Calif, Club action des labels indépendants français, est une association crée en 2002 par des éditeurs de musique. Il est soutenu par le ministère de la Culture et a pour mission de protéger et développer un réseau de disquaires et de magasins de vidéo indépendants. Le Calif organise le Disquaire Day en France depuis 2011.

Infos pratiques : Le 21 avril dans différents lieux à Toulouse, disquaireday.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.