Détours de chant : la chanson française sous toutes ses formes

CURIOSITÉ – Pour montrer que la langue française ne se prête pas qu’aux chansons de variété ou à texte, le festival de musique Détours de chant convie pour sa 17e édition 43 artistes francophones aux répertoires divers, plus ou moins connus du grand public. Ils se produiront dans 22 salles de Toulouse et de sa région à partir du 23 janvier. – Océane Redon

détours de chant
© DR

Que vous ayez envie d’assister à un concert de musique du monde ou de découvrir un groupe celte, que vous soyez fan de Paris Combo ou simplement curieux de connaître des artistes locaux, Détours de chant est fait pour vous !
Du 23 janvier au 3 février, Toulouse et ses environs accueilleront la 17e édition de ce festival dédié à la chanson d’expression francophone. « Nous voulons montrer que la chanson française n’est pas un style en soi. Toutes les formes musicales peuvent porter du texte en français », assure Philippe Pagès, coordinateur-programmateur, qui ajoute : « Ce qui nous intéresse, c’est le goût de la découverte. C’est pourquoi nous proposons beaucoup d’artistes inconnus du grand public. »

D’ailleurs, si la tête d’affiche qu’est la chanteuse Juliette risque fort de remplir la Halle aux Grains, il espère que des artistes plus confidentiels, comme l’expérimentale Léopoldine HH, la folk Lise Martin, feront également salle comble. « On demande au public de nous faire confiance et de venir découvrir un musicien qu’ils ne connaissent pas, mais dont ils apprécient le style musical. Le but est de se laisser aller à la curiosité. » Un défi qui semble fonctionner puisque l’an dernier, le taux de remplissage atteingnait 83%.

Pour proposer une programmation qualitative et variée, Philippe Pagès et le responsable de production Philippe Couret ont couru les festivals de France, Belgique, Suisse et Canada. D’ailleurs, cette année, plusieurs Canadiens seront présents, comme Mathieu Lippé, Mehdi Cayenne ou Moran. Les artistes locaux seront aussi à l’honneur, notamment lors de la journée Coups de Pousses du samedi 27 janvier, qui permettra à cinq artistes régionaux (Les Autres, Clara Sanchez, L’Affaire Sirven, Laura Wild et Baptiste Braman) de jouer 40 minutes chacun, au Bijou.

Quant aux enfants, ils ne sont pas oubliés. Plusieurs spectacles dédiés à un jeune public, comme le conte musical “Malice Bouclette” à l’Espace Bonnefoy ou le concert interactif “Fais-moi dormir aux 4 coins du monde” à l’Espace Job, sont programmés.

Si Détours de Chant ambitionne de faire découvrir 43 musiciens francophones, il propose aussi de pénétrer dans de nouvelles salles puisque les concerts seront répartis dans 22 lieux à Toulouse, Bruguières, Colomiers, Launaguet et Tournefeuille. Cette multiplicité des lieux peut toutefois perdre les spectateurs qui, en se rendant à un concert, ne savent pas forcément qu’il fait partie d’une manifestation culturelle. Pour remédier à ce déficit de notoriété et surtout, donner une certaine unité aux spectacles, des affiches seront collées dans les salles et des bénévoles y distribueront le programme. Histoire d’inciter le public à participer à de nouveaux (dé)tours de chant !

Un artiste en fil rouge
Pour la première fois, cette année, Guillaume Farley, suivra le festival à la manière d’un fil rouge. Il jouera 5 ou 10 minutes dans les files d’attente pour faire patienter les spectateurs, en premières parties de concerts et lors de bœufs musicaux en fin de soirée. « Nous avons découvert cet artiste au répertoire varié, qui s’est déjà produit avec Michel Fugain, alors que notre programme était bouclé. Mais comme nous avions vraiment envie de le présenter, nous avons introduit cette nouveauté pour cette édition », explique Philippe Pagès.

Information pratiques
www.detoursdechant.com.
L’achat de trois spectacles différents donne droit au tarif réduit.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.