Ce week-end, Fleurance, dans le Gers, devient la capitale de l’astronomie

©DR
©DR

COSMOS. Un village gersois de 7000 habitants qui abrite le plus grand rassemblement de science en Europe ? C’est l’histoire étonnante du Festival d’astronomie de Fleurance, une étoile particulièrement brillante dans la constellation de structures et d’événements dédiés au ciel dans la région.

Selon nos dernières informations, il n’y aurait pas de microclimat faisant de Fleurance un lieu privilégié pour l’observation des étoiles. Ni aucune autre raison scientifique expliquant que cette petite commune du Gers accueille le plus grand rassemblement populaire européen autour de l’astronomie. « Dans le sud, nous avons souvent du beau temps mais Fleurance n’est ni le Pic du Midi, ni le désert du Chili », s’amuse Bruno Monflier, président et fondateur de l’événement. C’est donc le hasard de rencontres entre passionnés, combiné à la volonté d’un maire, qui a fait naître l’étincelle. Avec d’emblée, l’envie de s’adresser au grand public : « Les astronomes amateurs, passionnés d’observation et de technique, n’ont jamais été notre cible. Notre idée est de dire que, certes, il y a beaucoup de calculs compliqués derrière l’astronomie, mais qu’au final, c’est une histoire simple à raconter sur l’évolution de l’univers, de la vie. Bref, sur nos origines. Cela parle à tout le monde », avance Bruno Monflier. Les visiteurs ne se comptaient que par dizaines en 1991, date de la première édition, mais le festival s’est obstiné et a conquis patiemment son public. Il a également évolué avec des événements destinés aux spécialistes, mais aussi, encore plus, de vulgarisation. Résultat, aujourd’hui, Fleurance accueille chaque année 20 000 festivaliers qui peuvent échanger, en toute convivialité, avec des scientifiques venus du monde entier.

« L’astronomie est une histoire simple à raconter sur l’évolution de l’univers, de la vie »

Si la première journée est traditionnellement consacrée au Marathon des sciences, une série de conférences qui auront cette année pour thème ‘’Attraction / Répulsion’’, le festival consiste surtout en une multitude d’activités adaptées au plus grand nombre : formations aux bases de l’astronomie, ateliers de fabrication d’une microfusée ou de cuisine sur Mars, cafés astro pour débattre avec les conférenciers, soirées d’observation… « Il n’y a pas vraiment de fil rouge mais nous essayons de coller à l’actualité. Cette année par exemple, il sera beaucoup question de gravitation, domaine dans lequel il y eut beaucoup d’avancées. Ou de la vie dans l’univers », développe Bruno Monflier. Et grâce au festival Astrojeune, les enfants et adolescents ont eux aussi l’occasion de découvrir en s’amusant, notamment via le ‘’propulseur’’, un étonnant camion de sciences avec un espace fablab. Avec le site du Pic du Midi, la Cité de l’espace, toute l’activité industrielle et technique, la recherche universitaire ou le très dense tissu d’associations (comme l’emblématique Société d’astronomie populaire basée à Toulouse ), Fleurance renforce la place prépondérante que prend l’astronomie dans la région. Un lien fort qui ne devrait pas se desserrer, tant l’engouement s’accroît, comme en témoigne Bruno Monflier : « On vit dans un monde dominé par la science et sa petite sœur la technologie. Étant donné l’importance que prend le numérique dans nos vies, les gens ont envie de comprendre, jusqu’aux risques que cela engendre. C’est en cela que notre démarche comporte une dimension citoyenne .»


Fleurance Off

Comme tout grand festival, Fleurance a aussi son off. Toute la ville se met en effet au rythme des étoiles, avec de nombreuses animations et décorations proposées par les associations et les commerçants. Au programme également, un cycle sciences et cinéma en partenariat avec l’Institut Henri-Poincaré.

Infos pratiques

Du 5 au 11 août à Fleurance. Accès au village du festival gratuit, activités et conférences payantes.

www.festival-astronomie.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.