Des entreprises toulousaines rencontrent le gouvernement andorran

De gauche à droite : M. Vilela (Spie Batignolles Energie)  M. Vidal et M. Lahourcade (Egis Avia), M. Cardete (C & H), M. Salinas (ADEC-NS),  M. Marti (chef de gouvernement d’Andorre), M. Habrias (C&H), M. Missé (secrétaire d’Etat à la diversification économique) et M. Amiot (Spie Batignolles Energie)
De gauche à droite : M. Vilela (Spie Batignolles Energie) M. Vidal et M. Lahourcade (Egis Avia), M. Cardete (C & H), M. Salinas (ADEC-NS), M. Marti (chef de gouvernement d’Andorre), M. Habrias (C&H), M. Missé (secrétaire d’Etat à la diversification économique) et M. Amiot (Spie Batignolles Energie)

Les relations entre la région Midi-Pyrénées et Andorre ne cessent de s’intensifier. Devant l’intérêt manifesté par l’Andorre d’intensifier sa coopération avec la France et en particulier la région Midi-Pyrénées, l’ADEC-NS(Agence pour le Développement Economique et Culturel Nord-Sud) multiplie les voyages d’affaires en direction de ce pays. C’est dans ce cadre que l’agence a facilité la rencontre, les 28 et 29 octobre derniers, de représentants d’entreprises représentatives du dynamisme toulousain avec le chef du gouvernement andorran, M. Antoni Marti, et avec le secrétaire d’Etat chargé de la diversification économique M. Misse. Suite à ces échanges, les trois entreprises présentes (Spie Batignolles Energie, le cabinet d’architectes toulousain C&H, et Egis Avia) pourraient travailler ensemble, notamment pour l’aménagement du nouvel aéroport et de l’espace aérien d’Andorre, Andorra-La Seu d’Urgell.

Les représentants des trois entreprises ont également été reçus par M. Filloy, directeur de l’association des constructeurs d’Andorre et membre de la  Chambre de Commerce, d’Industrie et des Services d’Andorre, ainsi que par Josep Maria Cabanes, directeur d’Andbank, première banque de la principauté, qui a exprimé sa volonté d’orienter son activité vers Toulouse.

Gilbert Salinas, président de l’ADEC-NS, souligne l’intérêt de cette destination pour les acteurs économiques toulousains : « Les acteurs de la région doivent saisir les opportunités qui se présentent en Andorre, et qui se multiplient avec l’évolution de la législation andorrane ».

Une prochaine rencontre est prévue avec la CCI d’Andorre courant 2016 ainsi que la venue des autorités de l’Etat à Toulouse dans le cadre d’un dîner-débat organisé par l’ADEC-NS. Par ailleurs, d’autres missions ciblées vont être réalisées.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.