TFC : 14 ans après, les Pitchouns retrouvent le Stade de France

C’est fait ! Grâce à leur victoire ce dimanche contre Montpellier (0-0, 4 tab 3), les U19 du TFC iront au Stade de France le 27 avril. Ils y défieront Saint-Etienne en finale de la Coupe Gambardella.

Les joueurs toulousains donnent le coup d'envoi de la seconde période. CRÉDIT PHOTO : Damien IRIE
Les joueurs toulousains donnent le coup d’envoi de la seconde période. CRÉDIT PHOTO : Damien IRIE

Avec plus de 6000 personnes dans tribunes du Stadium, l’ambiance était au rendez-vous, ce dimanche, pour la demi-finale de la Coupe Gambardella, l’équivalent de la Coupe de France pour la catégorie des moins de dix-neuf ans. En baisser de rideau du match des pros gagné contre le FC Nantes (1-0), les Pitchouns ont obtenu leur billet pour le Stade de France. Contre Montpellier, les joueurs de Jean-Christophe Debu auraient pu faire la différence dans le temps réglementaire. Cependant, la frappe de Nathan Ngoumou a été sauvée sur sa ligne par Benchama (45e). La rencontre s’est finalement terminée sur un score nul et vierge. Et c’est donc aux tirs au but que les deux équipes ont dû se départager.

Au bout du suspense, le TFC s’est imposé après que le gardien Thomas Himeur a stoppé deux tirs montpelliérains. « C’est énorme pour les petits. Ils ont fait ce qu’il fallait. Ils ont régalé le public. Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde pour nous regarder. Ils ont été présents », a réagi l’entraîneur après le match. Les Pitchouns retrouveront donc le Stade de France, 14 ans après leur dernière (et seule) finale de Coupe Gambardella remportée contre Lyon (6-2).

« Un bout de rêve qui se réalise »

Après la rencontre, les joueurs étaient déjà tournés vers la finale, qui représente un aboutissement pour beaucoup. «Étant petit, j’aurais dit que c’est un rêve de jouer au Stade de France. Maintenant, on va dire qu’on est en mission », déclare le capitaine Moussa Diarra. « C’est ma première au Stade de France et j’espère que ce ne sera pas ma dernière», ajoute le défenseur Bafodé Diakité.

Le match le plus important de leur jeune carrière se profile et les Toulousains savent qu’ils n’iront pas à Paris pour faire de la figuration. «Maintenant qu’on est en finale, on ne peut pas faire machine arrière. On doit battre Saint-Etienne. On a déjà les yeux rivés sur eux. C’est un bout de rêve qui se réalise. On va essayer de ramener la coupe à la maison (rires) », poursuit Moussa Diarra. Bafodé Diakité, qui a signé récemment son premier contrat professionnel, conclut : « J’espère qu’on va la gagner ». Rendez-vous le 27 avril au Stade de France.

Damien Irié

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.