Doudou Ngumbu, le boxeur au grand coeur

À 37 ans, le boxeur toulousain Doudou NGumbu mènera son 46e combat contre l’invaincu Oleksandr Gvozdyk. Samedi 30 mars, il foulera le ring de Philadelphie, la ville de Rocky Bolboa, pour tenter de remporter la ceinture mondiale WBC (World Boxing Council) des poids mi-lourds.

Doudou Ngumbu le boxeur au grand coeur
Credit : Mads Studio

Racines

Doudou NGumbu voit le jour à Kinshasa, capitale du Congo. Rapidement, le garçon doit quitter le pays et laisser de côté la boxe qu’il pratiquait déjà : « C’est à mon treizième anniversaire que mon père m’a fait venir en France, à Paris. Il voulait que je mène une meilleure vie », se souvient-il.

La Ville rose

Doudou NGumbu arrive quelques années plus tard à Toulouse. « J’ai toujours aimé cette ville. Même gamin, j’en avais souvent entendu parler », raconte-t-il, le sourire aux lèvres. Et ce n’est pas parce qu’il s’apprête à combattre à Philadelphie qu’il succombera au rêve américain. « Je concrétise mes ambitions, c’est tout. Ma vie est à Toulouse. Je suis un vrai Toulousain », évoque-t-il avec humour.

L’Amérique

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le boxeur foule le sol américain. En 2014, il y a défié le polonais Andrzej Fonfara, mais a été vaincu. « C’est tout de même une belle expérience », se souvient-il. Aujourd’hui, Doudou NGumbu est de retour pour essayer de remporter la finale des championnats du monde de la WBC et prendre une revanche.

Combat

Serein, le boxeur se concentre désormais sur son entraînement. Matin et soir, il enfile les gants et se prépare. Jonglant entre l’Académie Christophe Tiozzo et le R-Boxing Club de Perpignan, il tente d’avoir à ses côtés les meilleurs conseils en mêlant différents styles.

Altruiste

Ce boxeur au physique de colosse a pourtant le cœur tendre. Fort de 38 victoires, il n’a de cesse de remercier ceux qui l’ont soutenu et cru en lui. Membre d’un club de boxe favorisant l’insertion sociale et professionnelle des jeunes issus de quartiers populaires, Doudou NGumbu espère leur servir de modèle. « Pour ces jeunes en difficulté, savoir que ce sport peut être un vecteur de réussite est important. Un exemple à suivre, une façon de leur montrer que tout le monde peut y arriver. »

Salomé Dubart

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.