Zone des Quinze-sols à Blagnac : la préemption de terres agricoles par la Mairie porte déjà ses fruits

Pour les nouveaux maraîchers installés sur la zone des Quinze-sols grâce au rachat des terres par la mairie de Blagnac, l’heure est aux premières récoltes. Et au premier bilan de cette démarche inédite, appelée à essaimer.

Maraichers Quinze sols Blagnac
© Fabien Ferrer

En mai 2018, la mairie de Blagnac signait une convention inédite, en partenariat avec le Marché d’intérêt national (MIN) de Toulouse, destinée à faciliter l’installation de jeunes agriculteurs sur la zone des Quinze-sols. À peine plus d’un an après son lancement, l’initiative, qui avait valu à la commune une nomination aux Trophées des Solutions 2019, porte déjà ses fruits.

Des salades, en l’occurrence, que les premiers néo-maraîchers sont fiers de présenter aujourd’hui. Quentin Fauvre a commencé ses premières plantations au mois d’avril. Cet ancien ingénieur cherchait un terrain proche de Toulouse pour sa reconversion. « Je pensais que ça allait être mission impossible jusqu’à ce que la Chambre d’agriculture m’oriente vers Blagnac. C’était une opportunité inespérée » se réjouit-il.

Faciliter l’accès au foncier et la mise en marché des produits

Sur les 47 hectares acquis par la commune, Quentin Fauvre en cultive 2,5 qui lui sont prêtés jusqu’à la signature d’un bail rural. « Il est plus important de pouvoir investir dans du matériel que d’être propriétaire. De plus, comme les terres étaient inexploitées, nous avons pu produire en bio dès le départ », explique de son côté Boris Moya, autre néo-maraîcher des Quinze-sols.

Grâce à leur proximité avec l’aire urbaine, tous deux ont déjà obtenu des débouchés pour leurs productions. « Je compte faire pousser une quarantaine de variétés de légumes ainsi que des aromates pour le MIN », témoigne Quentin Fauvre. La mise en marché est l’un des freins majeurs que la convention aide à lever. Une démarche qui devrait certainement servir d’exemple. Maguelone Pontier, directrice du MIN et Joseph Carles, maire de Blagnac, assurent que de nombreuses municipalités leur ont fait part de l’attention qu’ils portent à ce projet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.