[Dossier] Les Contrebandiers du temps inventent la sieste sonore

Les Contrebandiers du temps promeuvent les bienfaits de la sieste. Cette association dépoussière l’image de ce temps de repos quotidien en composant des bandes sonores qui aident les siesteurs à s’évader. En plus d’intervenir en entreprise, elle projette de travailler avec un laboratoire de recherche sur la thématique du sommeil. – Fleur Olagnier

© Marie Pierre Thomat
© Marie Pierre Thomat

Pour lutter contre le manque de sommeil, rien de tel qu’une bonne sieste. À travers leurs créations sonores, Les Contrebandiers du temps réapprennent à siester et promeuvent ce moment de déconnexion quotidien, notamment dans les entreprises. « Nous voulons en finir avec l’image ringarde et péjorative de la sieste. Ses bienfaits pour la santé sont multiples – concentration, sociabilité, lutte contre les AVC – et c’est un moyen de trouver un temps pour soi », explique Arno Tartary, scénographe, musicien et cofondateur de l’association.

Avec Marie-Pierre Thomat, ingénieure du son, ils composent des bandes audio pour aider les siesteurs à se détendre. Mongolie, Guyane, île aux oiseaux… pas de musique ni de voix dans leurs enregistrements, juste des ambiances destinées à transporter loin ceux qui les écoutent. « Nos créations ne sont pas des berceuses mais servent à embarquer les gens ailleurs pendant 20 minutes, à déconnecter. Même si en entreprise, les employés sont stressés et fatigués, ils finissent très souvent par s’endormir… », précise Arno Tartary.

Depuis 2003, Les Contrebandiers du temps sont intervenus dans des sociétés comme EMC2, mais aussi à l’école des Mines d’Albi-Carmaux ou encore à la centrale nucléaire de Golfech. Toutefois, Marie-Pierre Thomat et Arno Tartary, qui ne vivent pas de cette activité, limitent leurs actions. « Aujourd’hui, nous voulons surtout collaborer avec des laboratoires de recherche et amener une vraie réflexion sur la sieste, pour que nos créations servent au plus grand nombre », conclut le scénographe. Le duo travaille également sur de nouveaux sons : siestes urbaines, palmeraies marocaines ou îles grecques. De belles séances d’évasion en perspective.

www.contrebandiersdutemps.com

Dossier ” Troubles du sommeil : fin du cauchemar ” :



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.