Affaire Belkacem : EELV demande la saisie de la Chambre régionale des comptes

Les élus EELV demandent à Jean-Luc Moudenc la saisie de la Chambre régionale des comptes pour enquêter sur une possible tentative de favoritisme.

Pierre Trautmann (à gauche) répond à Antoine Maurice (à droite)
Pierre Trautmann (à gauche) répond à Antoine Maurice (à droite)

Suite à la démission de Sophia Belkacem-Gonzalez de Canales du conseil municipal de Toulouse, officiellement pour des raisons personnelles, les révélations d’un ancien cadre de la société immobilière Angelotti faisaient planer des soupçons de conflit d’intérêt. Il évoque des échanges de SMS entre l’ancienne élue et un de ses amis promoteur en lisse pour l’appel à projets “Dessine-moi Toulouse” pour lequel Sophia Belkacem- Gonzalez de Canales était membre du jury.

Les élus Europe écologie-les Verts ont alors demandé à Jean-Luc Moudenc, maire de la ville, de saisir la Chambre régionale des comptes pour la réalisation d’un audit sur les travaux de la Commission d’appels d’offres (CAO). Ceci pour enquêter sur une possible “tentative de favoritisme”. Mais pour Pierre Trautmann, président de cette dernière, il s’agit d’un amalgame volontaire de la part de l’opposition “pour nourrir la défiance citoyenne”. Car “ce qui s’est passé, et que vous montez en épingle, est totalement étranger à la CAO de notre collectivité”, répond-il par courrier à Antoine Maurice, conseiller municipal EELV, lui demandant la preuve d’une quelconque malversation et l’informant que la mairie ne donnera pas suite à sa demande.

 

Antoine Maurice revient à la charge

Pour l’élus écologiste, “c’est nier que la mise en place des jurys de l’appel à projets Dessine-moi Toulouse s’est faite selon la même logique qu’une commission d’appel d’offres. […] C’est refuser de voir que cette affaire jette en elle-même le trouble sur les relations entre élus et promoteurs, et donc de fait sur les marchés publics qui sont liés aux projets urbains.”

Si déclencher un audit revient à alimenter les suspicions pour Pierre Trautmann, il est un acte de transparence pour Antoine Maurice, qui appelle à nouveau le maire à saisir la Chambre régionale des comptes.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.