mardi 26 octobre 2021

Contact

spot_img
Tarn-et-GaronneActualités du Tarn-et-GaronneMontauban se prépare à accueillir la LGV Bordeaux – Toulouse

Montauban se prépare à accueillir la LGV Bordeaux – Toulouse

Le tracé de la LGV Bordeaux – Toulouse prévoit qu’elle passe par Montauban, dans le Tarn-et-Garonne. L’agglomération soutient fermement le projet.

Visuel d'une ligne à grande vitesse
Le tracé de la LGV Bordeaux – Toulouse prévoit qu’elle passe par l’agglomération de Montauban, qui soutient fermement le projet © Archives JT

L’agglomération de Montauban, dans le Tarn-et-Garonne, est directement concernée par le Grand Projet Sud-Ouest (GPSO). Celui-ci doit relier les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine, dans la continuité de la ligne Sud Europe Atlantique mise en service en 2017, via la cité d’Ingres. Il est question d’améliorer le réseau existant, mais aussi et surtout, d’accueillir la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Bordeaux-Toulouse. Pour ce faire, il est prévu d’implanter une gare multimodale sur le territoire du Grand Montauban, à Bressols, permettant de faire transiter 1,2 million de passagers. Voilà qui constitue « une opportunité de développement capitale pour l’Agglomération, son département et au-delà, puisque la Ligne à Grande Vitesse concerne plusieurs centaines de milliers d’habitants », font remarquer les services de la collectivité, dans un communiqué de presse.

Montauban à 10 minutes de Toulouse

Cette dernière s’attend à une accélération de son développement démographique « par l’effet de ces mobilités facilitées. Cette ligne est un réel atout pour l’attractivité et le dynamisme de notre territoire ». La LGV devrait en effet mettre Montauban à 2h50 de Paris, 1h de Bordeaux et 10 minutes de Toulouse. Outre la gare de Brissols, deux projets dits ”structurants” sont dans les tuyaux de l’agglomération au niveau du boulevard d’Occitanie (BUO) et de l’échangeur autoroutier de la commune de Lacourt-Saint-Pierre. « Ce projet de ligne LGV répond aussi à une logique de déplacements et une logique environnementale : elle permettra de diversifier les modes de transports pour ne plus parier sur le ”tout voiture”. Favoriser le TGV, c’est aussi libérer des sillons sur les grandes lignes au profit des voyageurs du quotidien (TER) et du ferroutage », assure Thierry Deville, le président du Grand Montauban.

Source : communiqué de presse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img