mardi 22 juin 2021

Contact

OccitaniePro D2 : Malgré les restrictions, le stade de Perpignan sera plein...

Pro D2 : Malgré les restrictions, le stade de Perpignan sera plein pour la demi-finale Usap-Oyonnax

Alors que la demi-finale de rugby de Pro D2 Usap-Oyonnax se tiendra à huis-clos, ce dimanche 30 mai, le club et la Ville de Perpignan vont garnir le stade Aimé-Giral avec des effigies de supporters. Celles-ci sont offertes aux 600 premiers Usapistes qui se manifesteront.

Malgré les restrictions, le stade de Perpignan sera plein pour la demi-finale USAP-Oyonnax @Usap
Malgré les restrictions, le stade de Perpignan sera plein pour la demi-finale Usap-Oyonnax @Usap

À l’occasion de la demi-finale de rugby de Pro D2 entre l’Usap et Oyonnax, ce dimanche 30 mai, le club de Perpignan poursuit son opération “Mission Espectad’or“. Lancée en février dernier, elle consiste à placer, dans les gradins du stade Aimé-Giral. des effigies de supporters. Baptisées “Selfans”, en grandeur nature, elles sont fabriquées en polypropylène alvéolé. Une méthode originale pour ramener de la vie dans les virages. Vendue habituellement 20 euros aux abonnés, la Mairie de Perpignan annonce dans un communiqué qu’elle leur offrira les 600 premières silhouettes qu’ils commanderont. « La Ville de Perpignan, premier partenaire, soutient son club et ses supporters ».

Une opération inédite en France

L’opération est une première dans le monde sportif français. Elle s’inspire de ce qui a déjà été fait en Bundesliga, en Premier League, en NBA, en NRL ou en Super League. Outre les 600 silhouettes mises en jeu par la mairie de Perpignan, l’Usap offrira la leur à tous les abonnés qui ne demanderont pas le remboursement de la quote-part des matchs perdus. Chacun pourra récupérer son “Selfan” lorsque le stade rouvrira.

Source : communiqué de presse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img