Sur YouTube, Pierre Chevelle veut “changer le monde en deux heures”

Sur sa chaîne YouTube “Changer le monde en deux heures”, le Ramonvillois Pierre Chevelle donne les moyens d’agir.

Pierre Chevelle
© Thomas BL – photographe

Des conseils pour réduire sa consommation de viande ou passer au zéro déchet, des interviews d’entrepreneurs écolos ou d’autres youtubeurs engagés, des pistes pour trouver un travail dans l’économie sociale et solidaire… Sur sa chaîne YouTube “Changer le monde en deux heures”, Pierre Chevelle partage, deux à trois fois par semaine, ses moyens d’agir. « Des réponses à ceux qui veulent changer le monde, à leur propre échelle. Avec l’idée de décloisonner toutes ces formes d’engagement pour que chacun puisse s’investir dans celle qui le fera vibrer », dit-il.

« Si l’on réfléchit trop, au final on ne fait rien »

‘’Changer le monde en deux heures’’ est le titre d’un livre écrit il y a trois ans par Pierre Chevelle, alors qu’il « était en quête de sens et (s)’ennuyait dans une école de commerce. » Un succès immédiat qui sera suivi de deux autres tomes et de multiples conférences. Mais c’est bien la chaîne YouTube de ce Ramonvillois de 28 ans qui lui permet de toucher le plus grand nombre. Gratuites et diffusées sur le deuxième site le plus visité au monde, ses vidéos sont regardées et commentées par 10 000 abonnés, dont deux tiers sont des femmes.

« Il se noue une relation directe que l’on ne peut pas avoir via un livre. Un sentiment de communauté, un effet de groupe, une intensité qui offre l’opportunité à chacun d’apprendre plus vite. » Le média numérique lui donne également davantage de liberté et de créativité dans la forme des messages qu’il veut transmettre, comme dans ce rap du coton-tige que le youtubeur vient de mettre en ligne. Autre avantage, l’immédiateté : « La priorité, c’est de passer à l’action au plus vite. Si l’on cherche le mode d’engagement le plus optimal, si l’on réfléchit trop, au final, on ne fait rien. »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.