À Toulouse, la Forêt électrique veut réinventer la salle de cinéma

En 2018, ils avaient initié le premier cinéma éphémère de France à la Cartoucherie. Désormais, les fondateurs de la Forêt électrique s’apprêtent à ouvrir un nouveau type de cinéma où coexisteront des salles de projection, un café-bar et des espaces de création. Entre un public vieillissant dans les établissements d’art et d’essai et l’émergence des […]

Ceci est un contenu Premium

Veuillez vous connecter ou vous abonner pour découvrir l’info Toulousaine autrement…
en papier ou en numérique à vous de choisir.