Été 2018 : une saison touristique contrastée en Haute-Garonne

Un mois de juillet pluvieux et footballistique, une canicule aoûtienne : la saison se termine à peine que déjà les bilans ne sont pas forcément tous au vert. Un nouvel été marqué par l’essor de l’itinérance douce, de plus en prisée par le public.

Canal vélo tourisme
©Nathalie LACOMME

« On peut déjà le dire : 2018 ne sera pas une grande année pour le tourisme. » À l’heure d’un premier bilan de la saison, Didier Cujives, président du comité départemental Haute-Garonne Tourisme, a le mérite de la franchise. Comme toujours, c’est la météo qui dicte la pluie et le beau temps. Et justement, le mois de juillet, particulièrement gris et arrosé, a laissé place à la canicule, donnant aux visiteurs des envies de fraîcheur en altitude.

Cujives : « Les gens veulent découvrir les territoires par eux-mêmes, à leur rythme »

De fait, les congés sont de plus en plus pris en août et en septembre, avec souvent de belles garanties d’arrière-saison. « Une tendance lourde, en tout cas dans toute l’Occitanie » assure Didier Cujives, renforcée cette année par la Coupe du monde de football qui a conduit plus d’un juilletiste à décaler ses vacances de quelques semaines. Le tourisme patrimonial traditionnel poursuit son déclin au profit de l’itinérance douce, moins chère : à pied sur le nouvel itinéraire pour Compostelle Via Garona ou à vélo sur un réseau qui s‘étoffe. « Les gens veulent découvrir les territoires par eux-mêmes, à leur rythme », observe Didier Cujives.

Une évolution plutôt intéressante pour un département qui a longtemps eu du mal à afficher une image ‘’verte’’. Prochain objectif pour le comité départemental du tourisme : miser sur l’extrémité Sud et la haute-montagne : « les gens ont un peu oublié que la Haute-Garonne dispose de 18 sommets de plus de 3000 mètres ! »  s’enorgueillit-il. À voir d’ici un an si cet appel des cimes sera entendu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.