La Malaisie, une porte d’ouverture sur l’Asie du Sud-Est

Malaisie
M. Salinas, M. Lahourcade, M. l’ambassadeur, M. Baric et Mme Mohamad Nor.

Dans le but de faire de la région Midi-Pyrénées un acteur de la diplomatie économique franco-malaisienne, l’Agence pour le Développement Économique et Culturel Nord-Sud (ADEC-NS) a organisé en partenariat avec l’hôtel Novotel Centre Compans Caffarelli et son directeur Patrick Deyris, le jeudi 2 octobre 2014, un dîner-débat sous le thème « Ouverture économique de la Malaisie : Quelles opportunités de coopération ? »

 

Soixante participants, acteurs économiques, académiques et culturels de notre région sont venus rencontrer la délégation de l’Ambassade de Malaisie en France, son excellence Monsieur Tan Sri Ismail Omar, ambassadeur de Malaisie à Paris depuis 2013, accompagné de son ministre-conseiller en affaires culturelles, Madame Anil Adenan ainsi que de Madame Noorhazlina Mohamad-Nor, conseillère en affaires économiques de la Malaysian Investment Development Authority (MIDA).

Des relations anciennes

« L’objectif essentiel de notre rencontre est d’approfondir les échanges économiques et culturels avec la Malaisie en trouvant des solutions concrètes quand existent encore des obstacles », a introduit Gilbert Salinas, Président de l’ADEC-NS, à l’ouverture de la présentation. Saluant l’ancienneté des relations franco-malaisiennes, dès l’indépendance de ce pays en 1957, Gilbert Salinas a souligné l’enrichissement réciproque de la coopération dans des domaines clés tels que la défense, le commerce et l’industrie. La délégation malaisienne a ainsi eu l’occasion de visiter le site de plusieurs entreprises toulousaines dont Egis Avia. Il a également rappelé l’importance de s’adresser à la jeunesse de nos deux pays en encourageant les transferts de savoir-faire et en multipliant les partenariats universitaires comme c’est le cas avec l’Institut Aéronautique et Spatial et la Toulouse Business School.

Une économie dynamique

« La jeunesse est notre avenir » a confirmé Monsieur l’Ambassadeur « 30 % de notre population a moins de 15 ans, et dans ce monde globalisé, les jeunes sont nos ambassadeurs, car ils sont plus ouverts, plus connectés et plus dynamiques. C’est pourquoi aujourd’hui je m’adresse également à eux. » Il a ensuite dressé un tableau de l’économie malaisienne et de l’état des relations franco-malaisiennes en la matière. Second partenaire commercial de la France au sein de l’ASEAN (Association des Nations de l’Asie du Sud-Est), la Malaisie est notre quarante-deuxième fournisseur en 2013 tandis que nous sommes son quatorzième fournisseur. La progression des exportations françaises reflète l’intérêt des grands groupes français pour le marché malaisien (EADS, PSA, ST Microelectronics) et l’intérêt de la Malaisie pour notre expertise aéronautique et spatiale ainsi que pour la filière électronique. Développer le secteur de la haute-technologie et renforcer le capital humain, c’est tout l’enjeu du Programme de Transformation Économique (ETP), lancé par le gouvernement malaisien dans le but de faire de la Malaisie un pays à haut-revenu d’ici 2020.

L’Asie du Sud-Est, centre de gravité de l’économie de demain

Appuyé par l’exposé de Noorhazlina Mohamad Nor, conseillère de l’Autorité malaisienne du développement de l’investissement (MIDA), monsieur l’Ambassadeur rappelle l’énorme potentiel du marché de l’ASEAN, avec 600 millions d’habitants et un PIB cumulé de 1930 milliards de dollars. Il invite les entreprises françaises à regarder la Malaisie comme un partenaire commercial stratégique au sein de l’ASEAN. Sa présence est un encouragement adressé aux entreprises françaises et plus spécifiquement toulousaines à se rendre en Malaisie pour découvrir les opportunités commerciales ainsi qu’un engagement à apporter le soutien nécessaire aux entreprises désireuses d’investir dans son pays. À la question «  quel est le potentiel aujourd’hui des pays de l’Asie du Sud-Est ? », le directeur des relations internationales de la Toulouse Business School a répondu « le centre de gravité du monde économique c’est l’ASEAN ».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.