Un mur dans le réel veut davantage donner la parole aux citoyens

Trois ans jour pour jour après leur première opération de collage sur les panneaux d’opinion de la ville, un mur dans le réel dévoile un nouveau site Internet qui donne des moyens d’expression supplémentaires aux habitants.

Depuis trois ans, les membres de l’association Un mur dans le réel ont placardé plus de 3 000 affiches sur les panneaux d’expression libre de Toulouse. Des messages postés par les habitants via umdr.fr, sur lesquels ils écrivent leurs opinions. L’anniversaire, célébré sous la pluie de ce 21 juin, était l’occasion pour le collectif de présenter, sur la place Héraclès de Toulouse, les nouveautés offerte aux citoyens.

« Chaque message que nous collons est pris en photo et relayé sur notre site Internet et les réseaux sociaux. Cela introduit de l’espace public réel dans un espace public virtuel qui ne connaît pas les mêmes limites à la liberté d’expression », explique Julien Médina-Delmotte. Le fondateur rappelle ainsi qu’un comité d’éthique valide en amont les propos reproduits sur les panneaux, dans le strict respect de la loi.

Des panneaux d’expressions géolocalisés

Grâce à un concours photo qui durera jusqu’au 15 août prochain, le site va s’enrichir de données qui permettront de géolocaliser chacun des écriteaux et de suivre leur évolution. De leur côté, les associations n’ont désormais plus qu’à remplir un formulaire pour voir ensuite leurs évènements affichés en ville. Un mur dans le réel annonce par ailleurs son intention d’engager des procédures en justice lorsqu’il sera constaté la présence de publicités commerciales sur les murs d’expression libre de Toulouse. Enfin, le collectif veut faire des petits : une équipe montpelliéraine s’apprête, elle aussi, à tremper le pinceau dans la colle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.