Toulouse Métropole, seule chance française au prix d’iCapitale européenne

Pour la 2e année consécutive, Toulouse Métropole atteint les finales du prix de Capitale Européenne de l’Innovation. Seule métropole française retenue cette année, la ville rose a tous les atouts pour succéder à Paris au titre d’iCapitale Européenne. Verdict le 16 octobre.

Smart City1

 

Toulouse enchaîne les distinctions venant saluer son engagement dans l’innovation et la recherche scientifique. Déjà élevée au rang de Cité Européenne de la Science en 2018 et lauréate des City Awards en 2016, la Ville rose est, pour la deuxième année consécutive, en lice pour un nouveau titre européen : celui d’iCapitale. Lancé en 2014 par la Commission Européenne, ce prix récompense la ville européenne qui aura fourni les efforts les plus prometteurs pour promouvoir et expérimenter les pratiques innovantes, associer les citoyens dans la recherche de solutions locales et créer un écosystème attractif liant décideurs et entreprises. Seule ville française retenue parmi les 10 finalistes, Toulouse Métropole devra convaincre lors du “grand oral” à Bruxelles, le 13 septembre prochain, afin de décrocher la palme qui sera décernée le 16 octobre.

Bertrand Serp, vice-président de Toulouse métropole, en charge de l’économie numérique et de la robotique et membre de la délégation qui défendra la candidature de la Ville rose à Bruxelles, compte sur le programme Smart City, mis en route en 2015, pour faire la différence: « Notre projet de ville durable et intelligente est unique, engagé et participatif. Depuis le début, nous avons impliqué les citoyens par le biais d’appels à projets. Nous n’avons rien fait sans les consulter et considérer leur vision de la ville de demain. La force de Toulouse Métropole, c’est son rayonnement international et la richesse de son tissu entreprenarial. Nous avons des fleurons prestigieux de la recherche ainsi qu’un incroyable vivier de start-up. » Avec plus de 500 millions d’euros investis sur 5 ans et des projets de véhicules autonomes, de trains supersoniques ou de canopée pour lutter contre les effets du changement climatique, Toulouse Métropole espère ériger son projet Smart City en modèle d’avenir et d’excellence.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.